dim. Juin 23rd, 2024

Comme c’est le cas pour d’autres dévotions très présentes en Espagne, telles que Vera Cruz ou Soledad, un grand groupe de confréries a initié la fondation de la Confraternité des Confréries de Jésus Ressuscité d’Espagne. procédures pour la fondation de la Confraternité des Confréries de Jésus Ressuscité. Le dernier week-end s’est déroulé au ville de Cuenca une première réunion convoquée par celle de Nuestro Señor Jesucristo Resucitado de la capitale de La Mancha susmentionnée, dont le but était de faire le premier pas vers la fondation d’une confrérie qui rassemblerait les confréries de la Résurrection de toute l’Espagne.

Le but de cette confraternité est que, parmi ses nombreux objectifs, elle comprenne, principalement, « la dévotion et le culte public de Notre Seigneur Jésus-Christ ressuscité ou le mystère de sa résurrection sacrée.en quelque invocation que reçoive son Titulaire sacré ». Lors de cette première session représentée par son frère aîné Manuel Ruiz Piqueras, était présente la confrérie de Séville de la Résurrection. Cette première rencontre a été clôturée par les confréries de la Résurrection de Tarancón, Córdoba et Mota del Cuervo.



« La rencontre a commencé par une visite guidée des maisons de trois des trente-trois confréries de Cuenca, à savoir celles du Santísimo Cristo de la Luz, de Nuestra Señora de la Soledad et de Jesús Resucitado, suivie de la première partie de la visite culturelle de la vieille ville », rapporte la confrérie lasallienne. « Après un déjeuner fraternel, la réunion s’est déroulée au cours de laquelle les membres de la Fraternité Lasallienne se sont rencontrés. a discuté et approuvé le document qui définit la nature et les objectifs de l’entité projetée – qui prendra la forme d’une confédération conformément aux dispositions du canon 313 du CIC – ainsi que l’itinéraire des démarches à effectuer ».

Une fois l’accord obtenu, le document -appelé Déclaration de Cuenca – a été signé par les représentants des quatre confréries présentes, Le président de la Junta de Cofradías de Semana Santa de Cuenca a été le témoin de ce moment historique. « Ensuite, nous avons assisté au dernier jour du triduum à María Santísima del Amparo, patronne de la confrérie hôte, puis à la fin de la visite culturelle de la ville. Le dimanche matin a été réservé à la participation à la fonction solennelle de la Vierge de l’Amparo, et la réunion s’est terminée par les photos de famille correspondantes ». La rencontre a servi, entre autres, à formaliser un échange culturel et spirituel sur les coutumes et traditions de chacune des confréries.

Dans un avenir proche, des progrès continueront d’être réalisés dans le cadre de la la célébration de différents événements et de cultes communsdans le but, comme nous l’avons dit, de promouvoir l’adoration du mystère de la Sainte Résurrection. La confraternité sévillane célébrera également une messe d’action de grâce pour son 54ème anniversaire le 19 octobre.

By Nermond

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *