ven. Juin 14th, 2024

Séville fait face à un calendrier complet des processions extraordinaires jusqu’en 2025. Après l’épiscopat de Monseigneur Asenjo, qui était vraiment réticent à célébrer des actes de culte extérieurs ; qui n’étaient pas très bien justifiés et approuvés  la situation s’est aggravée. Un virage à 180 degrés avec l’arrivée de Monseigneur Saiz Meneses, qui a mis l’accent sur le pouvoir évangélisateur des confréries face à la sécularisation ambiante. La première grande étape a été la célébration du Santo Entierro Grande à l’occasion du 775e anniversaire de la restitution du culte chrétien à Séville. Anniversaires divers et couronnements canoniques inondent partout le calendrier. au cours des deux prochaines années. Et il y en a encore quelques-uns à annoncer. Le point culminant sera sans aucun doute le le cortège de clôture du Congrès international des confréries et sororités et de la religiosité populaire, qui devrait inclure les principales dévotions mariales de la ville. Bonheur pour les uns, lassitude pour les autres. C’est ainsi que les cofrades, locales et étrangères, affronteront les mois à venir.

L’année 2015 l’archevêché de Séville a publié un règlements pour de mettre fin à la prolifération des départs extraordinaires d’images processionnelles. La ville est issue d’une époque où cette pratique s’est multipliée et où l’on s’est efforcé de mettre fin aux départs extraordinaires d’images processionnelles. ; d’importants excès avaient été commis dans le développement des processions elles-mêmes.  . Ce décret fixe les critères pour lesquels les l’archevêché autorise ou non le culte extérieur qui ne figuraient pas dans les règles de chaque confrérie. Il y avait trois cas qui sont encore en vigueur aujourd’hui. Le départ serait entériné dans le cas d’une couronnement canonique (ainsi que dans le 25ème anniversaire et les multiples de vingt-cinq – du même), l’anniversaire du l’érection canonique de la confrérie (également par multiples de 25), et lorsqu’il s’agissait d’actes singuliers d’une importance particulière pour l’Église et d’un grand intérêt pastoral. Si l’un de ces critères était rempli, la pétition, en plus des exigences canoniques et pastorales, devait inclure une action caritative ou un projet social. Des années plus tard, en 2019, ; les évêques du sud adopteront ces mêmes critères sévillans pour l’ensemble de l’Andalousie  .



Ces conditions ont eu pour conséquence que ces dernières années, même la via crucis a été refusée. Les via crucis avaient un caractère plus particulier parce qu’il n’était pas considéré comme justifié de quitter la paroisse pour se rendre dans l’église où la confrérie avait été réorganisée, pour ne citer qu’un exemple significatif. Aujourd’hui, la Les critères d’autorisation de toutes ces processions semblent aujourd’hui avoir été assouplis.. Il y a un an, entre le 24 septembre et le 22 octobre, les statues titulaires de cinq confréries ont effectué des processions extraordinaires. Dans ces cas, à l’exception de la Virgen de las Aguas, elles ont été incluses dans les cas prévus pour les anniversaires des couronnements canoniques ou de fondation. Plusieurs des départs prévus actuellement n’entrent dans aucune de ces trois catégories.L’archevêché agit cependant avec d’autres critères et les autorise. Les prochains départs extraordinaires auront lieu en octobre prochain.

Les Angustias, la Milagrosa et le Santo Ángel

Cette semaine, on a appris que leLa Vierge de las Angustiasla patronne de la confrérie de Los Gitanos, présidera la messe d’ouverture dans la cathédrale. Le 27 octobre, l’archevêque de Séville, José Ángel Saiz Meneses, présidera le premier congrès national des confréries de Los Gitanos.. Ce fut une véritable surprise et on ne sait toujours pas comment la Dolorosa sera déplacée et comment et quel jour elle retournera dans son temple.

Il y a quelques jours, la procession extraordinaire a été annoncée.   de la Vierge du Rosaire, titre marial de la Confrérie de la Médaille Miraculeuse. Elle aura lieu l’après-midi du 28 octobre. La raison en est que cela fait 25 ans que la première procession de l’image de Buiza a eu lieu et 60 ans qu’elle a été exécutée. Après avoir reçu l’autorisation ecclésiastique nécessaire, l’image sera transportée à l’hôpital de San Juan de Dios, où elle sera conduite à la chapelle de l’hôpital, où elle sera transportée à la chapelle de l’hôpital. la grenade d’or de l’Ordre des Hospitaliers lui sera remise.

Le même jour, une image sans précédent sera produite. L’image Vierge de la santé, Titre marial du groupe de fidèles du Cristo de los Desamparados, del Santo Ángel, sortira en rosaire du soir dans les rues du centre. Elle débutera à 18h30. L’image, une œuvre anonyme du XIXe siècle, se rendra à la Residencia de San Juan de Dios, sur la Plaza del Salvador. ; Il s’agit d’un culte absolument historique  depuis il n’y a aucune nouvelle qui corrobore un départ en procession de cette image. dès le moment de sa bénédiction et de son siège canonique.

La Vierge de Valme et San Fernando

Le week-end des 25 et 26 novembre est riche en processions. Le samedi 25, les processions se déplacent vers la cathédrale elle-même.. ; Les gradins inférieurs seront le théâtre d’une procession tout à fait inhabituelle.  : celui de la Vierge de Valmeprotectrice de Dos Hermanas et San FernandoL’image de Pedro Roldán, qui est portée lors d’une procession annuelle à l’occasion de la fête du Corpus Christi.

Cette procession s’inscrit dans le cadre de la dans le cadre du programme d’événements que le chapitre de la cathédrale a conçu pour commémorer le 775e anniversaire de la restitution du culte chrétien à Séville.. L’itinéraire est basé sur celui que la Virgen de los Reyes suit chaque année le 15 août, le long des marches inférieures de la cathédrale, bien qu’avec quelques modifications.

La Vierge du Patronagepatronne de la confrérie d’El Cachorro, présidera une procession extraordinaire dans les rues de Triana le le dimanche 26 novembre prochainla fête du Christ Roi, ; à l’occasion du 50e anniversaire de sa création, après avoir reçu l’autorisation ecclésiastique appropriée.  . La procession solennelle aura lieu 50 ans après la perte de l’ancienne sculpture de la Vierge du Patronage, qui fêtera également son centenaire cette année, et en guise d’action de grâce pour la bénédiction de la sculpture par Luis Álvarez Duarte en 1973, ainsi que dans le cadre des divers événements qui auront lieu cet automne au cours de l’année du Patronage commémorée par la corporation. Dernier Carême le Christ de l’Expiration a également parcouru le Chemin de Croix pour commémorer le 50ème anniversaire de l’événement tragique du Patronage..

Le calendrier intense de 2024

La Confrérie de la Étudiants vivront ; une année 2024 riche en événements extraordinaires pour le centenaire de sa création  . Le premier de ces événements aura lieu au milieu du Carême. Les images du Cristo de la Buena Muerte et de la Virgen de la Angustia seront portées à la cathédrale par un chemin de croix le dimanche 25 février. Ils y seront célébrés de 27 février au 3 mars, le quinar en mémoire des années (de 1972 à 1982).

Les événements les plus importants de cet anniversaire auront lieu à l’automne. Le dimanche 17 novembre, la messe de saison sera célébrée dans l’église de l’Annonciation.lieu de fondation de la corporation. Le Cristo de la Buena Muerte et la Virgen de la Angustia y seront célébrés. seront portés sur leurs chars de procession le 10 et reviendront sur leurs chars de procession l’après-midi du 17. de la même manière qu’il y a 50 ans.

L’année prochaine verra une véritable explosion de processions extraordinaires. Bien qu’elle vienne chaque année présider l’autel du Corpus Christi dressé sur la place de San Francisco, l’Assemblée générale de l’Union européenne a décidé d’organiser des processions extraordinaires. Hiniesta Gloriosa se rendra le 25 mai à la cathédrale où se trouve la ; une messe sera célébrée pour le 50e anniversaire du couronnement canonique.  . Le 26, elle sera transférée à la mairie, où elle sera exposée lors d’un « besamanos » extraordinaire les 27 et 28. Enfin, elle sera ramenée à San Julián dans l’après-midi du jeudi 30 mai, fête du Corpus Christi, après avoir présidé l’autel.

Bien que l’approbation de l’autorité ecclésiastique soit encore attendue, ; l’image du Christ de Burgos sortira en procession   pour présider une pontificale sur la place de San Francisco le 1er juin, samedi, à dix heures du matin, pour le 450e anniversaire de sa fabrication.

Tout indique que l’image sera transférée dans son cortège processionnel à l’aube du jour susmentionné. et retournera à son temple l’après-midi même. La date de cette procession se situe dans une période très significative : deux jours seulement après la Fête-Dieu. En effet, le Christ crucifié de Vázquez el Viejo a été placé sur l’autel du Corpus Christi installé devant la façade de l’hôtel de ville.

Couronnement de la Pietà d’El Baratillo

Le 14 septembre est le jour choisi pour le couronnement canonique de la Pietà del Baratilloqui aura lieu dans la cathédrale. L’image sera transportée quelques jours plus tôt pour les services préparatoires et reviendra en procession triomphale dans sa chapelle de la rue Adriano le 14. Une sortie qui pourrait lui faire traverser le fleuve.

IIe Congrès international sur les confréries et la religiosité populaire

Séville vivra au mois de décembre 2024 la célébration de la IIe Congrès international des confréries et de la religiosité populaire, Cet événement a lieu 25 ans après la première édition, dont le point culminant a été le couronnement de l’Estrella. Dans ce cas, un acte final est préparé qui ; l’archevêque a assuré qu’il le serait « en grand ».  . La devise du congrès, « marcher dans l’espérance », a donné lieu à des spéculations selon lesquelles cette procession pourrait être conduite par les images qui portent cette dédicace, bien que rien n’ait été confirmé.

L’année 2024 marquera également, par exemple, le le centenaire de la sculpture de María Santísima del Dulce Nombre par la Hermandad de la Bofetá. Bien que la corporation de San Lorenzo ait déjà commencé à célébrer l’événement, il semble qu’il ne soit pas prévu de demander une procession extraordinaire de la Dolorosa sculptée par Castillo Lastrucci.

Deux couronnements confirmés pour 2025

L’extraordinaire effervescence se poursuivra en 2025. Sont d’ores et déjà annoncés deux couronnements canoniques. Celui de la ; Virgen del Rocío de la Confrérie du Baiser de Judas.  le 5 juillet ; et ; celui de la bergère de Santa Marina le 27 septembre  .

L’année 2025 pourrait également être l’année choisie par l’Archevêché pour le ; réalisation d’une magna procession avec des images de gloire.   à l’occasion de la 75e anniversaire de la proclamation du dogme de l’Assomption.

C’est justement à cause de l’anniversaire du dogme l; a Confrérie de l’Esperanza de Triana fera très certainement une procession extraordinaire.   de la Dolorosa. Comme en 2000 pour le 50e anniversaire ou en 1950 à l’occasion de la proclamation.

By Nermond

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *