jeu. Juin 13th, 2024

Le Trésor n’est pas pressé de privatiser et entend choisir le meilleur moment pour vendre ses parts dans Monte dei Paschi. Il n’y a pas d’accélération de la part du gouvernement et toute opération sur les 64,2% d’actions de la banque en mains publiques se fera au meilleur moment, afin de faire le meilleur usage possible de l’actionnariat et d’assurer la poursuite de l’intérêt public. C’est ce qu’ont affirmé des sources du ministère de l’Économie et des Finances, confirmant que la privatisation de l’institution de crédit de Sienne se déroulera selon les modalités décidées par le Parlement. Le titre continue cependant à perdre du terrain sur la Piazza Affari, pénalisé par des rumeurs selon lesquelles une participation minoritaire serait vendue sur le marché.

Sur le sujet revenu aujourd’hui Le Messagerqui parle d’un mandat à Equita sim, une société milanaise qui connaît bien la situation à Sienne, pour étudier les modalités et le calendrier de la cession qui – selon le journal – pourrait concerner une part de 8% et avoir lieu dès les dix premiers jours d’octobre. L’action, qui avait déjà clôturé la veille sur une chute de 4,3 %, a encore perdu 3 % à 2,48 euros en bourse.

« Le risque de surplomb d’un placement (c’est-à-dire un afflux important d’actions que le marché aurait du mal à absorber sans l’incitation d’une forte décote, ndlr) augmente et pourrait ne pas disparaître si d’autres ventes sont prévues d’ici juin 2024, alors que le M&A pourrait prendre du temps », écrivent les analystes de Mediobanca.

Selon Il Messaggero, les analyses des techniciens du Trésor auraient établi qu’une part inférieure à 10% pouvait être facilement absorbée sans provoquer de graves turbulences sur le titre. En outre, cette démarche servirait à tester le marché et à voir les réactions, le Mef baissant légèrement (à environ 56%), tout en restant au-dessus de la participation de contrôle que, selon les accords avec les autorités européennes, il doit céder d’ici juin 2024. Ce n’est qu’ensuite que la recherche d’un partenaire pour la sortie définitive du Trésor pourra commencer. Restent sur la table les deux options les plus accréditées pour le mariage : Unicredit et Bpm bien que toutes deux le nient.

By Nermond

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *