jeu. Juin 13th, 2024

Le délégué des fêtes populaires, Manuel Alés del Pueyoa présenté, en collaboration avec les entités et confréries de l’Arenal, la première édition de l’Année européenne de l’environnement. Velá de ce quartier de Séville. L’événement s’est déroulé sous l’égide de la Croix BaratilloL’affiche commémorative, une œuvre du peintre Luis Rizo Haro.

Les jours 31 septembre et 1er octobreLa rue Adriano sera l’épicentre de la première « Velá del Arenal », promue par la délégation de l’Union européenne. Festivités locales de la mairie de Séville, du district de Casco Antiguo et de l’association de quartier Torre del Oro. Cet événement aura lieu au entre la chapelle Baratillo et la rue Otto Moeckel, où un grand stand et une scène seront installés pour des spectacles tels que ceux de la Cornetas y Tambores de Las Cigarreras, Loli Reina, Los Alpresa, Álvaro Carrillo et le groupe Puente de Barcas.entre autres. Ces spectacles auront lieu les deux jours entre 13h00 et 00h00.



Lors de l’événement, le délégué des Fiestas Mayores, Manuel Alésa expliqué les clés de cet événement qui aura « un caractère fraternel et taurin marqué, puisqu’il coïncidera avec la sortie du public aux corridas du cycle de San Miguel et, dans le cas des confréries, les sept corporations du quartier : Carretería, Baratillo, Las Aguas, Jesús Despojado, Pura y Limpia, Sacramental del Sagrario et La Corona ; seront coprotagonistes de cet événement, puisque tous les bénéfices iront à leurs œuvres de bienfaisance ».

Le délégué a souligné « le travail indispensable que ces corporations réalisent, tant sur le plan religieux que social, un fait que cette mairie promouvra et encouragera toujours comme un héritage de plusieurs siècles de notre ville ». D’autre part, Alés a remercié le district du Casco Antiguo et l’association de quartier Torre del Oro pour l’impulsion donnée à la création de cette velá « qui, il l’espère, deviendra un classique du mois de septembre à Séville ».

Miguel de Mañara, protagoniste de l’affiche

L’affiche vénérable Miguel de Mañarafondateur de l’hôpital de la Santa Caridad, fait l’objet d’une affiche à l’acrylique et à l’huile sur toile de gabardine de 50×73 centimètres.

L’œuvre, selon les termes de l’artiste lui-même, Luis Rizo, « représente au premier plan Miguel de Mañana, phare et guide de la Charité dans les quartiers du Postigo et de l’Arenal de Séville. Derrière lui se trouvent les tours gardiennes de la Puerta del Príncipe, qui représentent l’église de Séville. Arènes de la Real Maestranza de CaballeríasLes stands de tauromachie, transformés en stands de foire et gage de succès pour la « velá ». L’ensemble apparaît sur fond de ciel bleu de Séville qui nous accueille, avec les drapeaux de l’Andalousie et de l’Espagne, la petite patrie et la grande patrie de tous ».

By Nermond

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *