ven. Mai 17th, 2024

Une image inédite à l’époque mais qui se répète à nouveau, à l’exception de l’utilisation de la couronne d’épines à cette occasion. Le Christ crucifié de la passion et de la mortla figure christique de la confrérie à laquelle elle donne son nom, a un nouvel ensemble de potencias en argent sterling plaqué or, avec des améthystes sculptées, de style baroque avec des rayons végétaux et biseautés, fabriquées par Orfebrería San Juan et offertes par Ángel Héctor Rodríguez García, un frère de la corporation. L’image de Navarro Arteaga les porte. comme une première avant la célébration imminente du triduum en l’honneur de Santa María del Buen Aire.qui sortira en procession le samedi 30 septembre.

Le Christ de la passion et de la mort a déjà présenté, pour la première fois de son histoire et pour la station pénitentielle du dernier vendredi des Douleurs, un ensemble de potences et une couronne d’épines, qui renforcent le caractère divin de l’image et améliorent sa transmission iconographique. Cet ensemble de potences a été offert par le frère Ángel Héctor Rodríguez et Rodolfo de la Vega. Ces potences ont été fabriquées par le même atelier d’orfèvrerie, tandis que la couronne d’épines d’acacia a été sculptée par Mariano Sánchez del Pino et offerte par la famille Martín Mengíbar.



La confrérie de la Passion et de la Mort célèbre, à partir de ce jeudi et jusqu’à samedi, le triduum solennel en l’honneur de Santa María del Buen Aire dans la paroisse du même nom, son siège canonique. Le dimanche 24 septembre, à 13 heures, aura lieu la Grande Fonction solennelle de l’Institut en l’honneur de la glorieuse patronne de cette confrérie.

By Nermond

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *