jeu. Avr 18th, 2024

Impact et impression. C’est ce que le résultat a provoqué parmi les frères et les habitants de Séville, la résultat final de la restauration de la Virgen de los Dolores, de l’église de San Alberto, qui a été rendue au culte après l’intervention menée par David Triguero au cours des derniers mois. L’image, datant de la fin du XVIIe siècle et attribuée à Pedro Roldán, retrouve toute la saveur et la beauté qu’elle n’a jamais perdues.

L’objectif essentiel de cette restauration était de récupérer les valeurs esthétiques originales de la sculpture, puisqu’elle a été transformée en 1796 en une image ronde, c’est-à-dire un chandelier. La Congrégation de l’Oratoire de San Felipe Neri a célébré ce vendredi, à une heure de l’après-midi, la récitation du saint rosaire et la messe subséquente à l’occasion de la fête des Douleurs Glorieuses de la Vierge. Demain, samedi, la sculpture sera exposée à « besamanos ». de 10h30 à 13h30 et de 17h30 à 20h30, une occasion incontournable de contempler de près l’une des douleurs les plus « cachées » de la ville.



L’image et son histoire

La Virgen de los Dolores date de la transition entre les XVIIe et XVIIIe siècles, plus précisément entre 1698 et 1711, et son modèle iconographique a été déployé dans l’oratoire de Séville, imitant la  » dolorosa  » de José de Mora de l’oratoire de San Felipe à Grenade. Les fondateurs sont Francisco Navascués Pérez et Félix de Rivera Arroyal.

L’image qui nous intéresse plus particulièrement, provient de l’ancien oratoire philippin inauguré en 1699. dans la collation de Santa Catalina, où il présidait le retable principal de l’église, qui avait été dédié à la Vierge des Douleurs, patronne de la Congrégation. Au milieu du XIXe siècle, il est resté quelques années dans l’église paroissiale de San Pedro, mais en 1893, il est retourné à l’oratoire de San Felipe. La sculpture forme un Stabat Mater avec le Cristo del Perdón, œuvre d’Ángel Benito de la Iglesia en 1791.

la.

By Nermond

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *