mer. Mai 22nd, 2024

Les couronnes de la hermandad de la Hiniesta augmente son patrimoine matériel, notamment sa section orfèvrerie, et par une un motif curieux et attachant. Une sœur de la société, qui s’est mariée le week-end dernier dans l’église paroissiale de San Julián, a fait don à la Virgen de la Hiniesta Gloriosa y al Niño d’un nouvel ensemble de couronnes pour la chapelle, en argent sterling doré. Les pièces ont été conçues et fabriquées par Orfebrería Bernet, un atelier d’Algeciras.

Plus précisément, les couronnes sont de style néogothique tardifLes paniers sont divisés en quatre parties, serties de perles aigue-marines et blanches. Les corbeilles sont divisées en quatre parties, serties de perles aigue-marines et blanches. La Confrérie de San Julián remercie ce couple et sa famille pour ce geste à l’occasion d’un des jours les plus importants de leur vie.



Cet ensemble de couronnes s’ajoute aux différentes pièces que la Hiniesta Gloriosa conserve précieusement, depuis sa couronne, fabriquée en 1961 et acquise par Eladio García de la Borbolla dans la bijouterie El Regulador de Barcelone -qu’elle portait lors de son couronnement canonique en 1974- jusqu’au bâton de maire, en passant par les retamas de hiniesta, fabriquées l’année même du couronnement par Fernando Marmolejo. Seco Velasco, quant à lui, a réalisé la couronne du Niño en 1974.

By Nermond

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *