ven. Mai 24th, 2024

« En ce qui concerne les augmentations des prix des carburants observées entre le début du mois de juillet et le 1er septembre, l’organisme de surveillance des prix a publié un rapport sur la situation des prix des carburants. le prix à la pompe a augmenté d’environ 11 centimes par litre pour l’essence et de 17 centimes par litre pour le gazole . Le suivi de la chaîne d’approvisionnement montre que ces augmentations sont substantiellement en ligne avec les augmentations des cotations internationales des produits raffinés ». . C’est ce qu’a déclaré Benedetto Mineo, le surveillant des prix, lors d’une audition à la Chambre des députés, en soulignant que « la hausse des prix moyens au cours des deux derniers mois a donc une origine qui n’est pas considérée comme imputable au réseau national de distribution, dont les politiques tarifaires doivent être lues non pas tant en référence au prix final à la pompe qu’à l’évolution de la marge brute théorique de la distribution, qui est typiquement nationale ».
Mineo a ensuite rappelé que au cours de la période de deux mois juillet-août, le Brent a augmenté d’environ 6 centimes par litre , les prix internationaux de l’essence ont augmenté d’environ 10 cents par litre  « ce qui correspond à l’évolution du prix à la pompe hors taxes » et la cotation internationale du gasoil a augmenté d’environ 14 centimes par litre  « également cohérent avec le prix à la pompe hors taxes « .
En comparant ensuite les chiffres d’août 2023 avec ceux du même mois de 2022  » on trouve des données en valeur absolue inférieures à celles de l’année précédente, en particulier pour l’essence, qui présentait à l’été 2022 des marges de distribution plus élevées, de l’ordre de 10 centimes par litre « . Considérant que ces marges sont calculées hors taxes « , note encore le garant,  » la comparaison met en évidence une différence qui n’est pas affectée par l’évolution de la fiscalité « .
En ce qui concerne la comparaison avec l’étranger, M. Mineo a souligné qu' »un suivi comparatif avec d’autres pays montre que, du début de 2023 jusqu’à la dernière semaine d’août, le prix industriel net de taxes en Italie est inférieur à celui de la France, de l’Espagne et de l’Allemagne ».

Le garant, a-t-il enfin rappelé, est tenu de rédiger un rapport trimestriel sur les prix des carburants qui sera soumis au gouvernement entre la fin du mois d’octobre et le début du mois de novembre.

L’essence augmente pour la quatrième journée, plus de 2 euros sur l’autoroute

Après la décision de l’Arabie saoudite et de la Russie de prolonger leurs réductions de production de pétrole jusqu’à la fin de l’année, le baril de Brent ayant atteint 90 dollars hier, nous continuons à voir les prix de l’essence augmenter pour la quatrième fois. pour la quatrième journée consécutive un mouvement à la hausse des prix recommandés sur le réseau italien des carburants. 

Selon Staffetta Quotidiana, qui traite les données de l’Observatoire des prix Mimit, le prix moyen de l’essence en libre-service est de 1,959 euro/litre, celui du gazole en libre-service de 1,864 euro/litre. Pour l’essence en libre-service, le prix est de 2 094 euros/litre, le gazole de 2 000 euros/litre, le GPL de 0,703 euro/litre, le méthane de 1 396 euros/kg et le GNL de 1 250 euros/kg.
Selon Quotidiano Energia, qui traite les mêmes données que Mimit, le prix moyen de l’essence en libre-service est de 1,962 euro/litre (1,960 lors de l’enquête précédente), les différentes marques se situant entre 1,951 et 1,974 euro/litre (pas de logo 1,950). Le prix moyen du diesel en libre-service est de 1,866 euro/litre (contre 1,865), les entreprises se situant entre 1,857 et 1,882 euro/litre (sans logo 1,856).
Toujours selon Qe, sur la distribution « desservie » par l’opérateur, le prix moyen de l’essence est de 2,098 euros/litre (2,096 le chiffre précédent), les usines colorées ayant des prix compris entre 2,033 et 2,171 euros/litre (pas de logo 2,002). La moyenne du gazole servi reste inchangée à 2,004 euros/litre, les points de vente des entreprises affichant des prix moyens compris entre 1,941 et 2,071 euros/litre (sans logo 1,908).
Les prix du GPL varient entre 0,711 et 0,735 euro/litre (pas de logo 0,695). Enfin, le prix moyen du gaz naturel pour les voitures se situe entre 1,391 et 1,480 (pas de logo 1,389).
Les prix des carburants pratiqués sur le réseau autoroutier sont nettement plus soutenus. Selon les élaborations de la Quotidienne de Staffetta, l’essence en libre-service est de 2,028 euros/litre (servi 2,276), le gazole en libre-service de 1,946 euro/litre (servi 2,203), le GPL de 0,843 euro/litre, le méthane de 1,528 euro/kg, le Gnl de 1,249 euro/kg.

By Nermond

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *