ven. Juil 19th, 2024

L’artisan Paco Pardo continue de travailler sur l’un de ses projets professionnels les plus ambitieux, qui a débuté il y a quelques mois et qui atteint progressivement son apogée : le nouveau paso de la Pastora de Padre Pío. L’œuvre est en cours d’élaboration. L’œuvre est en phase finale d’achèvement et sera entièrement dévoilée, D.m, le prochain septembre, le jour de la procession de la Vierge.



La Divina Pastora de Padre Pío conclut ainsi ce patrimoine qui, sans aucun doute, est un exemple clair de la croissance progressive vécue par la corporation après sa déclaration en tant que confrérie en 2019. Concrètement, la canastilla sera sculptée dans du vrai bois de cèdre, et la canastilla, dans du bois de cèdre, sera sculptée dans du bois de cèdre. Le vernissage sera réalisé par le maître charoliste Carlos Lora. Le flotteur sera également doté de nouvelles aérations brodées, selon un dessin de José González Villarreal, frère aîné honoraire de la corporation.

En mars dernier, M. Pardo a présenté les progrès réalisés sur l’avant du paso, en guise d’aperçu et de synthèse de ce qu’il est censé véhiculer : la suit une conception baroque, mais en soulignant surtout la ligne du début du 20e siècle, qui constitue à son tour l’esthétique ornementale sur laquelle repose le reste du travail de l’atelier. Après plusieurs semaines de travail exhaustif, le paso complet verra le jour, comme nous l’avons dit, dans un peu moins de deux mois.

Paco Pardo combine ce travail avec d’autres projets qui occupent une grande partie de son travail quotidien, comme la dorure du retable du Cristo de las Tres Caídas, dans la Capilla de los Marineros, ou la dorure du paso du Cristo de la Sangre de San Benito. En outre, les nouveaux candélabres du char de la Virgen del Carmen de Santa Ana ont été récemment dévoilés, notamment lors de la procession du 8 juillet dans les rues de Triana.

By Nermond

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *