mar. Avr 16th, 2024

Image inhabituelle que l’on peut voir ces jours-ci à San Julián. Les Vierge de La Hiniesta Gloriosa, figure titulaire de la confrérie à laquelle elle donne son nom, se trouve situé à partir de ce 25 juillet à pied du retable principal de l’église paroissiale de San Julián, à l’occasion des travaux d’amélioration qui seront réalisés au cours du mois d’août dans la chapelle. Ces travaux consisteront en l’installation d’un nouvel éclairage artistique, à l’aide de bandes et de spots LED à faible consommation, et en la création d’une nouvelle tapisserie en velours.

La Confrérie poursuit les travaux de préparation des célébrations du L anniversaire du couronnement canonique de la Vierge de la Hiniesta et du CCCLXXVe anniversaire du vœu d’action de grâces de la ville « se déroulent avec la plus grande splendeur », affirme la confrérie sur ses réseaux sociaux. L’information a été publiée après la célébration, samedi dernier, de la fonction en l’honneur de Santa María Magdalena, également patronne de cette confrérie du dimanche des Rameaux.



La Hiniesta Gloriosa préside la niche centrale du retable principal de l’église paroissiale depuis 1674.après une procession dans les rues du quartier. Trois ans plus tôt, de nouvelles règles avaient été approuvées, suite à la revitalisation vécue après l’épidémie de peste de 1649, mais la confrérie ne fera sa procession pénitentielle qu’à la fin du XIXe siècle, soit deux siècles plus tard.

La sculpture réalisée en 1945 par Antonio Castillo Lastrucci est venue remplacer la sculpture gothique originale (XIVe siècle) détruite dans l’incendie de San Julián en 1932. La cérémonie de bénédiction s’est déroulée en présence de la mairie sous la masse et d’une représentation des Sœurs de la Croix, en souvenir de la dévotion professée par Sainte Angèle à la Vierge de la Hiniesta dans son enfance et sa jeunesse, lorsqu’elle vivait dans le quartier.

Lire aussi:  La Vierge du Rosaire de la Médaille Miraculeuse portera un manteau brodé lors de sa procession extraordinaire.

L’image actuelle copie donc le modèle disparu dans la composition et l’iconographie, en variant les proportions (plus stylisées dans l’original gothique) et en faisant preuve d’un naturalisme plus marqué. Comme il s’agit d’une sculpture grandeur nature, elle n’est pas recouverte.

By Nermond

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *