jeu. Avr 18th, 2024

Une fois de plus, c’est avec un match de playoffs de LBA que se termine la saison européenne de compétition des ligues majeures. C’est le soir du match 7 entre lesOlimpia Milan et le Virtus Bolognaqui, après le match nul 3-3 obtenu avant-hier à la Segafredo Arena, aborde le match décisif avec de nombreuses questions qui n’ont pas été résolues par les pronostics des 50% chacun. Le match aura lieu à 20h30 au Forum Mediolanum, à guichets fermés, avec les arbitres Lanzarini, Mazzoni et Bartoli. En direct à la télévision sur NOVE, Eurosport 2, Eleven Sports.

Texte en direct.

1er trimestre – A 8’36 » Mickey from two ouvre le score, Datome se rapproche à 20″ et finalise une contre-attaque en 4-2. Milano prend de l’avance grâce au jeu à trois points de Shields. Mickey maintient Bologne sur le ballon en raccourcissant et en répondant au panier de Voigtmann 9-6 à 6’38 » de la fin. Hines dunke le rebond de Datome, qui à son tour étend l’avance 13-6 à 4’14 » tandis que Scariolo prend un temps mort pour resserrer la défense de la Virtussina. Au retour sur le terrain, Segafredo commet ses quatrième et cinquième erreurs à trois points. C’est Datome qui porte l’avance à +9 à mi-distance, mais Ricci et Hines manquent une autre occasion de s’étendre. Mais la crise de Virtus continue et Datome (5/5 du terrain) fait 17-6 à 2’20 ». Jaiteh passe en attaque, Hall obtient deux lancers francs à 53″, 2/2. Hackett perd la balle, Shields réussit deux lancers francs sur la faute d’Abass, 2/2 à 37.6″. Messina en profite pour faire des changements, une autre perte d’Abass (la sixième de Bologne), Baron ne réussit pas un triple, c’est Teodosic qui le fait pour 21-9 à la marque de 10′.

2ème quart-temps – Baron sur pénétration et Hines marquent au début du quatrième quart-temps. Jaiteh marque près du panier pour 25-11. Segafredo tente de s’imposer défensivement, mais Cordinier baisse le bras, deux lancers francs pour Napier 1/2 à 7’24 » 26-11. Quatrième faute de Milano, deux lancers francs pour Teodosic 1/2. Perdu par Napier, harcelé par Hackett, Cordinier avec 6’40 » met un triple dans le coin malgré Datome. Temps mort messin. Gigione fait la bombe qui réjouit les supporters pour +14 ; Jaiteh fait un free, mais le triple de Shengelia fait 29-19 à 15′. Shields et Hines ne pardonnent aucune incertitude bolonaise avec un 4-0 sec sur lequel Scariolo demande un temps mort à 4’13 ». Sur le retour, cependant, deux nouvelles fautes du HCL arrivent et Datome sort en raison d’une coupure à l’arcade sourcilière à 3’30 » de la fin. Un triple de Hackett après un rebond offensif et deux lancers francs pour le meneur de jeu ; Shengelia ajoute un tir à deux points et la pause conseille Messina, avec 1’22 » au deuxième temps mort sur 35-26. Ricci réussit un triple dans le coin tandis que Shengelia glisse sur une nappe de sueur. Segafredo attaque, la balle à deux reste à Bologne. Rien à faire pour Mickey. Hackett bloque Baron, et au buzzer, un triple de Shengelia pour 38-29 à la 20′.

3ème quart-temps – Encore un début de match poussif pour les deux équipes. Dans les 2 premières minutes, seul Daniel Hackett marque, laissé seul au milieu de la surface. Hackett ne réplique pas à l’arc, Cordinier commet la troisième faute, Shields est bloqué mais de l’autre côté pour Shengelia c’est une balle conduite à 6’45 ». Pick’n’roll gagnant pour un dunk de Melli, Scariolo remet Teodosic à côté de Belinelli. Datome se blesse au doigt à 6:03″. Troisième faute pour Vogtmann. 0/6 pour Belinelli à l’arc, Melli ajoute deux +11 à la 25′. Temps mort de Scariolo à 3’51 ». Perte de Milano à 24″. Autour de Jaiteh quatre joueurs dans la zone d’Olimpia, puis Shields fait le triple +14 à 2’23 » mais Teodosic rate. Segafredo ne trouve pas d’espace dans la zone et tire à trois points mais Hines s’échappe sur Pajola. Une faute offensive est sifflée sur Jaiteh sur un bloc en mouvement. Cordinier obtient deux lancers francs sur un rebond offensif 1/2. Pajola s’empare du rebond sur le deuxième tir et obtient deux 0/2 45-32 à 1′ de la fin. Jaiteh marque par en dessous, Ricci frappe un triple dans le coin. Le troisième quart-temps le plus moche de tous les playoffs 2023 se termine 10-5, pour un total à 30′ de 48-34.

4ème quart-temps – Virtus repart avec la 14e balle perdue. Hall la perd à son tour sous la pression de Shengelia et Cordinier dunke sur la contre-attaque. Encore un raté de Milano avec Ricci. Les triples slams de Cordinier sur le fer, les passes d’Ojeleye réduisent à néant le bon travail défensif. Voigtmann, sur sa quatrième faute, passe à l’offensive à 8’02 ». Coup d’éclat de Shengelia, deux points et le free après le temps mort messin à 7’32 ». 48-39. Triple de Napier, Hackett ne répond pas aussi bien dans le coin. Napier marque à mi-distance et le 5-0 oblige Scariolo à arrêter le match à 53-39. Datome bloque Belinelli, Napier glisse sur le terrain, dixième défaite d’Olimpia. Triple par Teodosic à 5’34 ». Libre pour Napier 2/2. Ojeleye marque en profondeur. Libre pour Hackett, qui a des crampes à 4’14 ». Triple par Teodosic 55-47. Triple de Baron à 3’36 », suivi de celui de Datome qui certifie l’échappée d’Olimpia qui pourrait être décisive. Dernier temps mort de Scariolo à 3’17 ». Libre pour Shengelia 2/2. Mais Billy Baron marque à nouveau à trois points, puis à 2’03 » trois lancers francs pour lui pour 67-49. Pajola fait un triple dans le coin, mais Armani joue avec le temps. Ojeleye réussit un 2+1 inutile, mais le générique est déjà passé et les deux entraîneurs se disent au revoir alors que l’horloge égrène les dernières secondes.

Olimpia Milano – Virtus Bologna 67-55 (4-3). Score : 16 Datome, 11 Baron, 10 Shields, 8 Napier et Hines pour Olimpia ; 13 Shengelia, 10 Teodosic pour Virtus Bologna.

Le commentaire : Les nerfs de Milan dans le match ciapanò. Olimpia a mieux tiré (8 sur 27 30%) sur un Virtus qui s’est constamment vu refuser la zone et le tir à deux points et qui a concédé le tir à trois points (8 sur 32 25% mais trois sont arrivés quand le match s’est joué). Par ailleurs, l’avantage à deux chiffres dans le premier quart-temps a permis aux Messines de contrôler les minutes de leurs premières violons (seule Shields a joué plus de 30 minutes) et d’arriver en fin de match avec beaucoup de lucidité collective. Mais c’est finalement le facteur terrain qui a fait la différence, et Bologne aura l’occasion de s’en plaindre tout l’été.

Les 12 de Messine : Tonut, Melli, Baron, Napier, Ricci, Biligha, Hall, Baldasso, Shields, Hines, Datome, Voigtmann.

Les 12 de Scariolo : Cordinier, Mannion, Belinelli, Pajola, Jaiteh, Shengelia, Hackett, Mickey, Camara, Ojeleye, Teodosic, Abass.

Echauffement Virtus Bologna.

By Nermond

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *