jeu. Avr 18th, 2024

La La confrérie de la soif a demandé à la Délégation du Patrimoine de l’Archidiocèse de Séville une série d’œuvres d’art. permis pour la réalisation d’une étude radiologique au Santísimo Cristo de la Sed et à la Virgen de Consolación, dans le but de « vérifier l’état de conservation de nos monuments sacrés ».

Une initiative née après le de Pedro Manzano, un professionnel qui a déjà réalisé une série de travaux de conservation pour la corporation de Nervion à d’autres occasions. Suite à cette éventuelle étude, la confrérie déterminera les prochaines étapes à suivre afin d’établir un projet permanent de conservation et d’entretien.



Une confrérie, celle de la Sed, qui, ces dernières semaines, a montré son attachement à l’aspect patrimonial de ses images de dévotion. Le vendredi 12 mai dernier, le a commencé à travailler sur la numérisation en 3D du Santísimo Cristo de la Sed, qui permettra d’obtenir une copie numérique exacte de la sculpture. Le processus d’extraction des données de l’image s’est déroulé au siège de la paroisse par le biais d’une numérisation avec un équipement de dernière génération, utilisant une technologie de lumière structurée inoffensive, sans contact avec les images à aucun moment, ce qui a permis d’obtenir un résultat de haute résolution sans aucun risque pour l’image.

Les images

Le 10 octobre 1969, le contrat avec le sculpteur Luis Álvarez Duarte est signé. pour réaliser l’image du Saint Christ de la Soif, en bois de pin des Flandres, mesurant un mètre soixante-treize centimètres. Des mois plus tard, le dimanche 26 juillet 1970, Duarte termine l’image du Saint Christ de la Soif dans son atelier de la rue Aguiar Nº3 et place les clous dans la croix arborescente réalisée par le sculpteur D. Antonio Martín. Cette opération est réalisée dans la maison du docteur Cobos, sur la place du musée, faute de place dans l’atelier. Au petit matin, elle a été transférée à l’église paroissiale de La Concepción, où elle est restée exposée. Dès le 6 septembre, le cardinal José María Bueno Monreal a béni l’image. du Santísimo Cristo de la Sed.

La Vierge de la Consolation a été bénie le matin de la Fête-Dieu 1969, le 5 juin, dans l’église paroissiale de La Concepción, après avoir été déplacée quelques jours plus tôt de la maison de son sculpteur, Antonio Dubé de Luque, dans la rue Fernández y González. Ses parrains étaient la Confrérie du Sacré-Cœur de Jésus, représentée par son Frère aîné, Salvador Arenas, et le Collège de la Sainte-Famille, représenté par sa directrice, María Rosa Rosell Ramonet.

By Nermond

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *