mar. Sep 26th, 2023

(par Elisabetta Ferri). Le championnat du monde de basket-ball des sourds pour l’Italie se termine avec une pointe d’amertume, battue en finale pour le bronze par le pays hôte, la Grèce, 53 à 45. Après un début de compétition de bon augure, un tour remporté avec autorité par les Azzurri, et le succès convaincant en quarts de finale contre la Pologne, l’équipe nationale des sourds a été submergée par les Etats-Unis en demi-finale et a peut-être perdu un peu de la charge qu’elle avait à l’intérieur. Car à ce défi pour la troisième marche du podium, elle est arrivée moins fanfaronne que d’habitude et plus craintive, face à une équipe expérimentée et rusée, soutenue par le public crétois.

Les Grecs démarrent avec conviction (0-5 après 2′), l’Italie se secoue après une 5′ cauchemardesque et égalise avec le premier triple de Karola Ziccardi (la meilleure avec 17 points, dont 4 bombes) et au premier entracte c’est la parité parfaite (10-10). Le match se joue cependant sur le rythme « lent » imposé par la Grèce, qui ne veut pas que l’équipe de Coach Braida court. Pourtant, le premier dépassement italien arrive (14-11, deuxième triple de Ziccardi) et alors que la défense contient bien les plus dangereux, la Grèce trouve des points inespérés sur le banc. Cascio accroche une nouvelle égalité (19-19), mais à la fin de la première mi-temps il y a l’extension de la Grèce qui se repose à + 5 (19-24), mettant quelques vers dans les esprits des Azzurri, dont beaucoup sont déjà chargés de fautes.

Le troisième quart-temps démarre en trombe avec une conduite antisportive appelée sur Sautariello, l’équipe nationale grecque s’étire et atteint + 8 (23-31) sur la quatrième faute de la capitaine Simona Cascio. Dans le moment le plus compliqué (26-35 à 27′), la zone ordonnée par le staff des Azzurri produit des résultats efficaces : une flopée de ballons récupérés et une série de 12-0 à la fin de la troisième et de la quatrième période qui permet à l’Italie de prendre l’avantage (38-35) avec le 2+1 de Ziccardi qui semble renverser le cours du match. A la 34ème minute, Patera marque de l’arc de cercle (38-all) et la magie s’arrête malgré la sortie pour faute du meneur de jeu adverse. La Grèce retrouve l’inertie et ne s’arrête plus, malgré les efforts des Italiennes.

Lire aussi:  LIVE EuroCup - Germani Brescia, défaite sans douleur à domicile face à Bursaspor

Alors que le public se réjouit, les larmes coulent sur les visages des Italiennes, mais la directrice technique Beatrice Terenzi veut voir le verre à moitié plein : « Cela brûle d’avoir perdu la médaille, mais nous devons toujours nous rappeler d’où nous sommes partis – dit la responsable italienne – c’est notre quatrième Coupe du Monde et nous n’avions jamais dépassé la 5ème place, donc je ne vois pas cela comme un pas en arrière dans notre parcours ». Il n’est jamais facile de recommencer et le fait que nous ayons été opposés à l’équipe locale lors de la finale pour le bronze ne nous a certainement pas aidés. C’est dommage, mais il y aura d’autres opportunités pour cette équipe nationale qui s’est battue avec courage et pour son staff qui a travaillé avec beaucoup d’engagement, j’espère que la Fssi sera quand même fière de nous ».

By Nermond

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *