mer. Mai 29th, 2024

L’orchestre de cornet et de tambour de Nuestra Señora de la Victoria, Las Cigarreras, accompagnera musicalement le Nazareno de Sanlúcar de Barrameda.. Cette image vénérée de Sanlúcar de Barrameda fera l’objet d’une procession extraordinaire le jour suivant. Samedi 23 septembre à travers les rues de la ville, comme point culminant des événements commémoratifs du 450e anniversaire de la fondation de la corporation.

Les membres de la formation sont venus hier après-midi pour signer le contrat qui les lie à cette corporation sur une base circonstancielle. L’image du Nazaréen, d’auteur anonyme mais faisant partie de la production de Francisco de Ocampo, éveille une dévotion incontestable dans la villequi la reconnaît sans doute comme l’une de ses icônes processionnelles.



La corporation, pendant tous ces mois, a organisé une série d’événements pour commémorer un événement majeur. Le 1er novembre, l’image a été transportée au cimetière local, en passant par la maison de retraite et la Barriada Huerta de San Cayetano, où une messe a été célébrée le 2 novembre en suffrage pour tous les défunts. En outre, un quinaire multitudinaire a été organisé en son honneur au couvent Regina Coeli.

La Très Ancienne, Royale et Illustre Archiconfraternité Primitive des Nazaréens de Notre Père Jésus Nazaréen, de la Sainte Croix de Jérusalem, de Notre-Dame d’Amertume et de Saint Jean l’Évangéliste (vulgo de labradores y viñistas), est fondée. entre la fin de 1572 et le début de 1573 dans l’ancien couvent des Augustins de la rue Santiago. Après avoir connu de nombreuses vicissitudes tout au long de son histoire, elle s’est définitivement installée en 1835, après le désamortissement, à la Basílica de la Caridad, siège canonique de la sainte patronne, après avoir reçu l’autorisation du duché de Medina Sidonia, à l’époque propriétaire de l’église. La Confraternité est affiliée à la Confrérie des Nazaréens de Séville. -El Silencio- depuis des temps immémoriaux. Il procède à l’aube du Vendredi saint avec la Vierge de la Amargura, sous un dais et accompagné de San Juan Evangelista.

By Nermond

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *