jeu. Juin 13th, 2024

Bien que nous soyons proches de la fin de l’année, notre confréries et confraternités laissent leurs devoirs avant l’été. afin de reprendre leur activité avec rythme et prévoyance. C’est le cas de la confrérie de la Soledad de San Buenaventura, qui prévoit pour la deuxième quinzaine de septembre un chapitre général extraordinaire d’une importance particulière.

Les frères sont appelés à voter sur une série de points à l’ordre du jour qui sont directement liés au patrimoine matériel et artistique de la corporation. Tout d’abord tout d’abord, on votera sur le projet de reformation du paso de la Virgen, qui a été présenté dans son intégralité le 17 juin. Il s’agit d' »améliorer ce qui existe déjà », sans toucher au dessin, au bois ou à quoi que ce soit de ce genre, mais en ajoutant des éléments tels que les guirlandes d’origine (il ne reste que l’avant du char du dessin original d’Armenta), en brodant les jupes, en incluant les manches et en plaçant cinq points de lumière sur les côtés pour équilibrer les proportions.



Mais, en plus, parmi les points de la journée, il y a une restauration éventuelle du retable en céramique sur la façade de l’église, une œuvre d’Enrique Orce qui se trouve dans un « état de conservation épouvantable ». Voici ce qu’il a déclaré José Ramón Losada, frère aîné de la corporation, lors de sa visite à Sentir Cofrade. sur PTV Sevilla. « L’intention est de de présenter un budget pour cette restauration, qui doit être approuvé par les frères. S’il est approuvé, les travaux commenceront. Les céramistes insistent sur le fait qu’il s’agit d’un des meilleurs retables des confréries sévillanes, d’une finesse et d’une élégance spectaculaires. Le céramiste Enrique Orce l’a offert au frère aîné de l’époque.Enrique Piñal de Castilla, en 1952. C’était alors le centième anniversaire de la bénédiction de la Vierge de la Soledad ».

Plus précisément, sur la partie inférieure du retable, on peut lire l’inscription suivante : « 1851-1951. Retable commémorant le centenaire de l’incorporation de la Vierge de la Soledad à la Confrérie de la Sainte-Croix fondée en 1656 ».

By Nermond

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *