ven. Juin 14th, 2024

L’économie mondiale commence à montrer des signes d’amélioration, même si la reprise reste fragile. La baisse des prix de l’énergie contribue à freiner l’inflation et à donner un peu d’air aux ménages et aux entreprises, tout comme la réouverture de la Chine permet à l’activité mondiale de s’améliorer. Dans le même temps, l’inflation « de base », calculée sans tenir compte des prix de l’énergie et des denrées alimentaires, reste persistante et les effets des taux d’intérêt élevés dans le monde entier se font sentir sur les marchés financiers et l’immobilier. Telles sont les remarques formulées dans le rapport de l’OCDE sur les Perspectives de l’économie mondiale, publié ce matin, qui indique que la croissance du PIB mondial devrait tomber à 2,7 % en 2023, contre 3,3 % en 2022, avant de se redresser à +2,9 % en 2024. Dans les économies du G20, les experts de l’OCDE s’attendent à ce que l’inflation passe de 7,8 % en 2022 à 6,1 % en 2023 et à 4,7 % en 2024.

En ce qui concerne l’Italie, l’OCDE prévoit une croissance du PIB de 1,2 % en 2023, contre 3,8 % en 2022 et +1 % en 2024. Les économistes soulignent que le taux d’inflation élevé érode le revenu des ménages, même si, explique le rapport, l’épargne des Italiens reste suffisamment importante pour stimuler la demande intérieure. Pour l’OCDE, les réformes structurelles seront « la clé pour soutenir la croissance et réduire la dette ».

By Nermond

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *