mar. Fév 27th, 2024

Année 1977. Hernández Bastos, Cardinal Bueno Monreal et Miguel Artillo.

Autel installé devant la Banque centrale.

José Sebastián et Bandarán lors de l’une de leurs dernières processions du Corpus Christi,

Décoration de balcon à l’angle de Sagasta-Plaza del Salvador.

Les étoles paroissiales après le passage du petit ostensoir.

Les années de décadence. La Plaza del Salvador sans les auvents.

Juan Moya préside le char de l’Enfant Jésus en tant que président de l’Archiconfraternité sacramentelle. Derrière lui, son fils José Moya.

Prêtres, bénéficiaires et Maestro Urcelay avec la sixte et la chorale dans une avenue différente de celle d’aujourd’hui.

Les dépensiers de la Tablada et le paso de la Inmaculada partant vers 1970.

Vers 1985. Juan Castro Nocera, « diputado mayor de gobierno » de Corpus Christi pendant de nombreuses années.

Année 2006. La Real Maestranza et la Custodie sur le chemin de la Campana l’année du changement d’itinéraire pour cause de travaux.

Année 2006. Le petit ostensoir au confluent d’Orfila-Cuna l’année du changement de route. Dubé de Luque sur le balcon de Jesús Creagh.

Luis León et les officiers de la Macarena devant le paso de San Leandro lors d’une des premières sorties avec les costaleros.

Lire aussi:  Le groupe sévillan Vera Fauna et la présence du Nazaréen pour annoncer leur deuxième album.

By Nermond

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *