lun. Sep 25th, 2023

L’archevêque de Séville, Monseigneur José Ángel Saiz Menesesespère que l’eau ne sera pas présente jeudi prochain, jour de la fête anticipée de l’Église catholique. Fête-Dieu dans la capitale andalouse et dans plusieurs municipalités de l’archidiocèse. Malgré les prévisions météorologiques, le prélat sévillan estime qu’il ne tombera finalement pas une seule goutte, et si c’est le cas, pas assez pour empêcher le Saint-Sacrement de parcourir les rues du centre-ville avec la pompe et la solennité habituelles.

C’est ce qu’il a dit clairement ce mardi lors d’une conférence de presse tenue à l’archevêché à l’occasion du bilan annuel de Cáritas Diocesana. Lors de la séance de questions-réponses, les journalistes l’ont interrogé sur le mauvais temps prévu pour jeudi prochain, alors que l’Aemet annonce déjà 100% de probabilité de pluie entre minuit et midiLa procession partira à 8h15 de la Puerta de San Miguel de la cathédrale.



Monseigneur Saiz, en voyage depuis une semaine et arrivé à Séville lundi en fin de journée, a reconnu qu’il avait appris à son retour qu’il y avait un risque élevé de pluie pour la solennité du Corpus Christi. Néanmoins, et en toute confiance, il s’est montré sceptique quant aux prévisions météorologiques : « Je ne pense pas qu’il va pleuvoir ».. Une pensée qui, peut-être, est liée au cycle de sécheresse dont souffre la province depuis plusieurs années et au fait que les dernières précipitations prévues ont été rares et très dispersées.

Lire aussi:  A quelle confrérie de la Semaine Sainte de Séville est dédiée la "Marcha Fúnebre" de José Font Marimont ?

Pour l’instant, il n’y a pas de plan B

L’archevêque a toutefois insisté sur l’information rapportée hier par ce journal : la décision finale sur la célébration ou la suspension de la procession du Corpus Christi ne sera pas prise avant jeudi.à 8h15, heure à laquelle le départ de la procession est prévu. Nous attendrons de connaître la situation météorologique à ce moment-là et les prévisions pour toute la matinée.

Au cours des dernières heures, on a spéculé sur un éventuel report à jeudi après-midi ou même au dimanche suivant, lorsque la solennité du Corpus Christi est célébrée dans presque toutes les municipalités de l’archidiocèse. Monseigneur Saiz a souligné que « jusqu’à jeudi, nous n’allons pas parler ou proposer un plan B. Par conséquent, aucune option n’est exclue »..

Sources de l’Archevêché assurées lundi à Diario de Sevilla que, dans le cas où la procession de rue – à laquelle participent plus de 4 000 personnes – ne pourrait avoir lieu, elle serait organisée. une procession du cloître avec le Saint-Sacrement dans les nefs de la cathédrale, à la manière de celles qui ont eu lieu pendant les années de la pandémie en cette fête.

Il faut savoir que le report au dimanche est presque impossible, car c’est ce jour-là qu’ont lieu les « Corpus chicos » de plusieurs paroisses, dont celle de Santa Ana, à Triana, et celle de la Magdalena, deux des plus connues. Quant à la possibilité de déplacer la procession au jeudi après-midi, il n’existe qu’un seul précédent, celui de 1974, une expérience qui ne s’est jamais répétée. Les prévisions d’Aemet pour jeudi après-midi font état de 80 % de chances de pluie, un risque qui reste assez élevé.

Lire aussi:  Poésie et chant vont de pair à l'Exaltation de la Saeta 2023

Autels et transferts

La commission mise en place par la mairie de Séville pour les montage d’autels, de vitrines et de balcons se réunit ce mardi après-midi pour prendre une décision à ce sujet, car le mercredi (jour où les travaux doivent être effectués) présente également un risque élevé de pluie. Tout indique que le concours aura lieu.

Reste à savoir quelle décision ils prendront les confréries de la Hiniesta et de la CenaLes deux confréries qui déplaceront leurs saints titulaires respectifs le mercredi après-midi et le jeudi matin pour présider les autels de l’hôtel de ville et de l’archevêché.

By Nermond

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *