ven. Juil 19th, 2024

José María Flores, frère aîné de Los Gitanos, est apparu récemment ; sur le plateau de Sentir Cofrade, sur PTV Sevilla,   où il a abordé quelques sujets d’actualité liés à sa confrérie. Un mois et demi après le Vendredi saint, la confrérie se prépare à continuer à célébrer ses événements et ses services avec enthousiasme et travail. Le calendrier est serré et un événement d’une grande importance sociale se profile à l’horizon : le 1er Congrès des confréries tsiganesqui se tiendra à Séville du 27 au 29 octobre.

Ce projet, que Flores lui-même avait déjà inclus dans son programme d’initiatives pour la fraternité, réunira plus de 15 confréries gitanes dans notre ville. de toute l’Espagne : de Santa Coloma à Fregenal de la Sierra, en passant par Grenade, Utrera, Lebrija ou Madrid. Au cours de ces journées, des conférences seront organisées sur différents thèmes (tels que l’exode des Roms vers d’autres confessions ou les caractéristiques de l’environnement de ces confréries) et des expositions seront organisées. En particulier, il y aura une prévue dans l’hôtel de ville avec différents équipements des confréries invitées à participer. En outre, un film tourné par Carlos Valera sera projeté. L’intention est de clôturer ce congrès par une messe présidée par D. José Ángel Saiz, archevêque de Séville, le 29 octobre, jour du trente-cinquième anniversaire du couronnement de la Vierge de las Angustias.



En outre, le frère aîné a informé que les 16 et 17 octobre les cinquième festival flamenco de Valle Gitano, qui à cette occasion sera dédié au Potaje Gitano de Utrera.. Des artistes de renom tels que David Peña « Dorantes », Manuela Carrasco et Israel Fernández se produiront. Le spectacle aura lieu dans les Jardines del Valle et tous les bénéfices seront reversés aux œuvres sociales de la confrérie.

La Madrugada

José María Flores a également donné son avis sur la Madrugada passée, qu’il qualifie de « magnifique » malgré les problèmes existants. Il insiste sur le fait que « Nous sommes une confrérie qui entre trop dans la journée. C’est pourquoi vous m’avez toujours entendu demander un horaire plus précoce. Non seulement dans notre intérêt, mais aussi dans l’intérêt de la journée. Ce serait très positif que la journée soit avancée ».. Il insiste sur le fait que cette année « le retard avec lequel nous sommes entrés a été moindre que les autres années. Nous avons laissé des minutes, mais parce que le cortège de la confrérie s’est agrandi de 320 nazaréens.et avec le décompte des Nazaréens, nous avons quatre minutes de moins, donc il est certain qu’à un moment donné, il y aura un retard ».

Mais il reste optimiste et satisfait : « D’un point de vue général, mes frères et sœurs et de nombreux frères et sœurs m’ont félicité. C’est une aube pleine et entière Hormis ces obstacles, je pense que la fraternité s’est déroulée de manière phénoménale. Nous sommes entrés à l’heure prévue, j’insiste beaucoup là-dessus. La confrérie doit être dans la rue aussi longtemps qu’il le faut et je m’occupe toujours du corps des Nazaréens. Je pense avant tout aux nazaréens qui se trouvent dans la quatrième ou cinquième ligne droite de chaque paso et qui ne voient rien ? Nous avons la responsabilité de de donner à ce nazaréen sa station pénitentielle dans sa juste dimension ».

Il ajoute que après une réunion d’évaluation initiale ils se réuniront à nouveau en septembre pour évaluer d’autres solutions ou des alternatives possibles au modèle actuel.

By Nermond

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *