jeu. Juin 20th, 2024

La fin. La fin Rosée de 2023 est déjà terminée. La confréries de rocieras de la capitale – les Castrenses l’ont fait mercredi – ont regagné leurs églises jeudi. Elles l’ont fait au cours d’un après-midi où elles ont partagé la vedette avec les Festival sportif du FC Séville après avoir remporté sa septième Coupe de la Ligue Europa. Une célébration qui n’a finalement pas modifié l’itinéraire habituel de la confrérie sévillane, bien qu’il ait été dit au départ qu’elle prendrait un tour.

Chapeaux à larges bords et écharpes rouges et blanches. Une fusion que l’on a pu observer en ce premier jour de juin dans les rues du centre ville, où les pèlerins des pays de l’Union européenne se sont rassemblés pour la première fois. Macarena et Séville sont rentrés après plus d’une semaine de pèlerinage. Dans les quartiers où ils sont revenus el Cerro, Sevilla-Sur et Trianaqui fut la dernière à entrer dans la ville.



Pour Sainte Angèle

Le retour a apporté de belles images, comme la marche des rocieros de la Macarena le long de l’avenue de l’église. Couvent des Sœurs de la Croixoù les religieuses chantent le salut au simpecado, quelques minutes avant d’entrer dans la Calle Feria et le quartier de San Gil.

Les arrivées des processions de pèlerinage dans les quartiers d’El Cerro et de Tiro de Línea (avec un arrêt dans le quartier de la Église paroissiale de Santa Genoveva).

Triana, le berceau

Et, bien sûr, Triana, le berceau de la dévotion rociera dans la capitale. L’un des moments qui attire le plus de monde est l’adieu des charrettes à bœufs devant la cathédrale de Triana. église paroissiale de San Jacintolorsqu’ils tournent vers « la Chiquita » avant de parcourir les derniers mètres qui les séparent de la chapelle de la rue Evangelista.

Dans le vieux quartier et dans toute la ville, les jours s’égrènent déjà jusqu’à une nouvelle Pentecôte. Elle aura lieu dimanche 19 mai 2024. Les wagons quitteront la capitale à partir du mardi 14. Il reste moins d’un an avant qu’ils ne foulent à nouveau le sable. Sortie d’un nouvel almanach.

By Nermond

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *