mar. Avr 16th, 2024

Le Hermandad de la Macarena sera la marraine du couronnement canonique de la Vierge de la Soledad, de la ville de Huévar del Aljarafe, qui aura lieu le 2 décembre. Une lettre de la corporation de San Gil informe que le conseil de direction, lors de sa séance ordinaire du 16 janvier, a adopté cet accord pour le communiquer ensuite aux frères et sœurs de la Macarena. Ainsi, la Macarena partagera le patronage du couronnement avec les frères et sœurs de la Macarena. Roi d’Espagne, Felipe VIqui agira dans ce cas en tant que parrain.

De nouveaux détails sont ainsi révélés sur ce couronnement, le dernier du calendrier intense prévu pour 2023. La province est le protagoniste de ces événements, qui seront amplifiés en 2024 dans des lieux tels que Cantillana, Brenes et Albaida. Dans le cas de la Soledad de Huévar, la confrérie a déjà présenté en mars dernier le de la couronne qui sera imposée dans l’après-midi du 2 décembre, à la Vierge douloureuse, qui a fait une glorieuse procession dans les rues d’Hervé il y a quelques semaines.



La couronne en question est l’œuvre des ateliers de l’Orfebrería Andaluza Hermanos de los Ríos de Séville. or 24 carats offert par un frère. La pièce est composée de six ovales dans la corbeille, avec des boucliers en argent entourés d’un anneau rhodié serti de zircons blancs. Les habitants de Séville auront l’occasion de connaître en profondeur la dévotion des habitants de Huévar à la Soledad dans quelques jours, puisque le 3 juin prochain est prévu le spectacle de la Soledad. inauguration de l’exposition « Soledad, puerta del cielo. Huévar te couronne« , qui se tiendra au Círculo Mercantil e Industrial de Sevilla jusqu’au 11 juin.

Lire aussi:  Nouveaux horaires et itinéraires pour la Semaine Sainte à Séville en 2023

L’image de Notre-Dame de la Solitude est une sculpture anonyme de la fin du XVIe siècle. Bien qu’elle ait été attribuée à Luisa Roldán, les dernières études réalisées en 2008 suggèrent que la sculpture date d’avant l’époque de l’auteur susmentionné. La sculpture mesure 1,65 mètre de haut et est réalisée en pin, un bois très résistant et noble utilisé à l’époque. Le buste est en cèdre et le chandelier en acajou. Ses yeux sont en verre et elle a cinq larmes, deux sur la joue gauche et trois sur la joue droite.

By Nermond

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *