jeu. Fév 22nd, 2024

Le passage des confréries le long du fleuve Guadalquivir, en Coria del Ríoest l’un des moments clés du pèlerinage de l’Institut d’Etudes Politiques. Rocío dans la province de Séville. Un passage vécu dans une ambiance très festive le lundi après-midi, la veille du départ de la confrérie de cette commune, l’une des plus anciennes dans la dévotion à la Blanca Paloma.

Les pluies intermittentes n’ont pas empêché le public de profiter de ce moment, lorsque des centaines de personnes se rassemblent sur la promenade fluviale pour assister au débarquement des processions de pèlerinage, pour lesquelles un ordre rigoureux d’arrivée et d’organisation est suivi, afin d’éviter l’effondrement.



Il convient de rappeler que l’année dernière, les prix des transports avaient déjà été augmentés de 1,5 million d’euros. pénicheCette situation a incité certaines entreprises à renoncer au transport maritime et à opter pour la traversée du fleuve par la route. Dans certains cas, les prix ont doublé. L’entreprise qui exploite la péniche justifie cette hausse par l’augmentation du coût des marchandises, notamment du carburant.

Des tarifs égaux à ceux de 2022

En 2023, les tarifs restent identiques à ceux de 2022.. Ainsi, l’embarquement d’un tracteur avec remorque (qui comprend la plupart des landaus) coûte 100 euros ; les charrettes à bœufs, 45 ; et les voitures hippomobiles vont de 35 euros lorsqu’elles sont tirées par deux animaux à 135 s’il y en a huit. La société propose un prix spécial pour les confréries, avec un coût de 3 000 euros pour l’ensemble du cortège.

Lire aussi:  La Redención approuve le lancement du processus de couronnement de la Vierge d'El Rocío

La traversée du Guadalquivir signifie l’union des deux Andalousies, l’orientale et l’occidentale.. Le Fraternité de Grenade illustre cette alliance. Chaque lundi soir précédant la Pentecôte est le plus attendu par les Coriens et par tous ceux qui viennent dans cette ville pour accueillir les pèlerins de l’autre côté. La procession de la ville de l’Alhambra commence à arriver à 17 heures, lorsque les landaus embarquent. Après 21 heures, la charrette caractéristique du simpecado, qui imite le dessin des arcs du palais nasride, arrive. C’est alors un moment de fête et de coexistence entre les rocieros de Grenade et les Cordouans, que même la pluie ne peut gâcher.

Egalement El Viso

Outre les confréries de l’Andalousie orientale, d’autres confréries de la province de Séville passent également par ici, comme par exemple. El Viso del Alcordont l’arrivée est applaudie par les personnes présentes après avoir surmonté la différence de niveau entre la rive du fleuve et la commune qui l’accueille. C’est précisément une entreprise sévillane, celle de Dos Hermanasqui a inauguré cette route à travers Coria en 1970. Plus d’un demi-siècle à entrer dans l’ancienne Caura.

Une ville qui descend dans la rue ce mardi pour accompagner le départ de sa confrérie. La messe des pèlerins s’est déroulée cette année dans l’église paroissiale de la Virgen de la Estrella. Son simpecado parcourt déjà cette commune, célèbre pour ses « albures » et pour sa descendance de samouraïs. Des cordons rouges autour du cou proclament l’un des jours les plus importants du calendrier de Coria, point de rencontre des deux Andalousies.

Lire aussi:  Reconstruction numérique du manteau de l'Amour : des drones aux programmes informatiques

By Nermond

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *