mer. Mai 22nd, 2024

La première vente aux enchères de gaz lancée par l’UE la semaine dernière s’est terminée avec des offres pour environ 13,4 milliards de mètres cubes.  d’approvisionnement de la part de 25 opérateurs internationaux. L’annonce de cette Maros Sefcovic, vice-président de la Commission européenne soulignant la « réaction positive du marché ». Les offres ont dépassé la demande globale des Vingt-sept, qui s’élevait à environ 11,6 milliards de mètres cubes de gaz. « C’est un succès remarquable, c’est le moins que l’on puisse dire. Cela montre que nous avons bien utilisé notre force collective » pour « reconstituer nos stocks pour l’hiver prochain », a déclaré M. Sefcovic.

Entre-temps, lee prix du gaz continue de baisser  et les niveaux de stockage sont supérieurs à la moyenne des années précédentes. A Amsterdam, les prix ont commencé la session avec une baisse de 0,5% à 32,6 euros par mégawattheure au plus bas depuis la mi-décembre 2021. Depuis le début de l’année, le prix du gaz affiche une baisse globale de 57,3 %.

En ce qui concerne la vente aux enchères, le vice-président de la Commission a expliqué que la société de médiation Prisma a répondu à la demande de l’UE avec « les offres les plus attrayantes ». L’adéquation concernait « un volume total de 10,9 milliards de mètres cubes, dont 20 % de GNL et les 80 % restants d’approvisionnement par gazoduc ». Les chiffres sont particulièrement positifs pour les pays vulnérables : les demandes de la Bulgarie ont été entièrement satisfaites, de même que 100 % des demandes de l’Ukraine et 80 % de celles de la Moldavie. Le résultat de la vente aux enchères, a ajouté le vice-président de la Commission, montre que le marché de l’énergie de l’Union européenne est en train de se transformer en un véritable marché de l’énergie. plateforme d’agrégation de la demande, AggregateEu a donné naissance à « un nouveau marché dynamique pour les acheteurs et les vendeurs de gaz dans l’UE » afin de « renforcer la sécurité énergétique » du continent « à mesure que nous abandonnons le gaz russe et que nous nous adaptons aux besoins des acteurs du marché dans l’UE ». À ce jour, plus de 110 entreprises européennes ont décidé de participer à la plateforme.

La plateforme vise à coordonner l’action et les négociations de l’UE avec les fournisseurs extérieurs, l’UE étant l’un des plus grands consommateurs de gaz au monde et cherchant donc à obtenir de meilleures conditions. La plateforme a été lancée en avril 2022 à la suite d’un mandat du Conseil européen en réponse à la nécessité de diversifier les approvisionnements. Elle couvre une série d’actions concernant le gaz naturel et le GNL (et à l’avenir l’hydrogène) pour soutenir la sécurité d’approvisionnement de l’UE et l’accès à une énergie abordable, y compris la sensibilisation internationale, l’agrégation de la demande et l’utilisation efficace de l’infrastructure gazière de l’UE.

By Nermond

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *