ven. Juil 19th, 2024

La ville de Steppe a une raison supplémentaire de se réjouir de l’arrivée imminente de cultes très spéciaux. Les Confrérie de Nuestra Señora de los Remedios convoque, pour ce mercredi 10 mai, une Assemblée Générale Extraordinaire pour demander corporativement et formellement à la Couronnement canonique de son saint patron, par la médiation des délégations épiscopales correspondantes, à l’archevêque de Séville. Sont appelés à voter et à participer les frères et sœurs âgés de plus de 18 ans et ceux qui sont inscrits au registre du personnel depuis un an.

La Vierge des remèdes jouit d’une grande dévotion à Estepa et dans les villages environnants, ainsi qu’une vaste et riche histoire à tous les niveaux : artistique, anthropologique, social… Œuvre anonyme, elle est connue sous le nom de Vierge des Bandoleros. en raison de la dévotion que lui vouaient ces personnages au XIXe siècle, dans une région particulièrement fréquentée par les bandits.



A l’horizon, l’Octave

Ce chapitre est programmé quelques jours avant la célébration de l’Octave. Octave de la ViergeL’Octave est l’un des cultes les plus singuliers de toute la province. L’Octave est célébrée le troisième dimanche de mai dans le quartier Los Remedios d’Estepa et tire son nom des huit jours d’événements liturgiques organisés en l’honneur de la Vierge. Le long de la rue Roya, le La rue est bordée d’étals de nougat, de stands et de tombolas, etc., et sur l’esplanade où commence le Paseo de Roya se trouvent les attractions pour les plus petits.

Le La Vierge se promène dans les rues d’Estepa dimanche, et termine son départ par un feu d’artifice. Le lendemain, « Lunes de Subía », est le moment le plus émouvant. À ce moment, seules les femmes, qui échangent leur place, portent la Vierge plusieurs fois de devant l’autel jusqu’à la place de l’église de Los Remedios.

Une fois qu’elles ont terminé, l’image est placée sur une petite plate-forme et glisse, petit à petit, jusqu’à ce qu’elle termine l’ascension vers le camarín par une rampe, parmi les acclamations des churreterosc’est ainsi que l’on appelle les habitants de ce quartier. Ce qui était à l’origine un terme péjoratif (du mot churrete, en raison de la rivalité particulière qu’ils entretenaient avec un autre quartier d’Estepeño) est aujourd’hui considéré comme une source de fierté et d’identité pour les dévots de la Vierge.

By Nermond

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *