sam. Avr 13th, 2024

Dès que le mois de mai arrive, l’excitation pour un nouveau Rocío, qui a lieu cette année dans les derniers jours du mois, commence à croître. Les services se succèdent, les annonces, les proclamations, les présentations ? Tout se déroule comme prévu et l’on se rapproche de plus en plus du début du voyage vers le village d’Almonte. Dans le quartier de la Macarena, la Confrérie d’El Rocío poursuit ses préparatifs en vue du 24 mai, date fixée dans le calendrier comme jour de départ.

Cette branche rociera a célébré, le 1er mai dernier, la 31e édition de son Pregón Rociero, commandé par Sergio Salguero Linero, à l’époque frère de la corporation. L’événement a également été l’occasion de présenter le affiche d’annonce du pèlerinage de cette année, œuvre du frère Joaquín Guerrero Morejón.



Une toile dont le protagoniste est clair et indiscutable : la charrette avec le Simpecao del Rocío de la Macarena, traversant les routes infinies qui mènent au Sanctuaire de la Blanca Paloma. En haut et en bas du tableau, on peut lire Rocío et Macarena en gros caractères verts, qui font à leur tour partie de la phrase suivante : « De Séville à ROCÍO, toujours avec la MACARENA ».

L’affiche montre tous les détails du wagon, de la décoration florale aux bouquets de fruits qui couronnent les poteaux ou les colonnes. Comme le dit l’auteur dans ses profils virtuels, « je savais que l’affiche devait être très Rociero et très Macareno. Des gens, des expériences, des prières, des aubes merveilleuses, des embrassades, des angélus, des couchers de soleil de rêve, des chapelets dans le sable, des messes dans les campings, des rires, des siestes dans les hamacs, beaucoup de foi, de dévotion, de désir, d’espoir et d’amour ».

Lire aussi:  La coiffe de Santa Cruz, représentant l'art sacré sévillan en Corée du Sud

Et il poursuit : « Y a-t-il quelque chose qui contienne tout cela et plus encore que notre Simpecado ? Et là où nous l’aimons le mieux, dans sa charrette, en allant à la rencontre de la Santísima Virgen del Rocío ». Compte à rebours pour un pèlerinage très attendu sur la place de San Gil.

By Nermond

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *