sam. Fév 24th, 2024

FORLI’-TREVIGLIO ? DÉCISIF – Dans le Groupe jaune, le choc direct entre Unieuro et Gruppo Mascio, prévu dimanche à Forlì, attribuera avec certitude l’une des deux premières places du groupe d’élite. Cela revient à dire que le vainqueur aura, dans le Tabellone Oro, l’avantage du terrain jusqu’à la finale incluse, s’il l’atteint. Le perdant, en revanche, devra regarder par-dessus son épaule pour défendre sa deuxième place, ce qui équivaut au même privilège dans le tableau d’argent. Attention : le résultat de l’avance Tramec-Acqua S.Bernardo de samedi soir influencera les différentes hypothèses. Cantù pourrait encore être une menace pour le perdant de Forlì seulement dans le cas où il serait capable de conquérir le parquet émilien. Dimanche, le match de Vanoli à Pistoia aura la même valeur.
POUR LES PLAYOFFS, VERT-ROUGE 23-13 – Dans les trois groupes qui éliront les 16 protagonistes des playoffs, la première journée de retour a vu les équipes du groupe Vert profiter du facteur terrain, imposant un 6-3 à celles du Rouge. Après quatre journées, l’équilibre devient 23 victoires des Verts et 13 des Rouges (64%-36%). Dans le groupe jaune (8-4), il faut cependant souligner les deux lourdes victoires de Forlì (à Crémone) et la première de Pistoia dans la seconde phase, contre Cantù. Le seul à ne pas avoir de victoires reste Cento. Dans le groupe bleu, le bilan est de 7-5 pour les Verts, dans le groupe blanc de 8-4.
POUR LE SAUVAGE, ROUGE-VERT 8-8 – Pour la deuxième semaine, le bilan est nul (2 victoires des Verts, 2 des Rouges) dans un groupe où l’équilibre reste fou. Chieti remporte sa deuxième victoire à l’extérieur et prend seul la tête ; Ravenne est dernier seul, mais le blitz fondamental à Rome lui permet de rester dans la course au salut direct. Une fois la première moitié de la saison terminée, avec le début de la seconde moitié et les résultats des confrontations directes qui commencent à se composer, le quotient panier de chaque match sera également à prendre en considération. Comme la valeur des temps morts demandés dans les dernières secondes, lorsque le résultat est déjà acquis.
DEUXIEME PHASE, ENTRE 4-0 ET 0-4 – Après quatre journées, Vanoli Cremona est tombé, les équipes invaincues sont réduites à deux : Turin (Bleu) et Agrigente (Blanc). En revanche, Pistoia (Jaune), Fortitudo Bologna (dans le match retour contre Milan) et Trapani (Bleu) ; et enfin Ravenna (Salut) remportent leur première victoire de la seconde phase.
SITUATIONS D’EGALITE – Rappelons les critères de résolution des situations d’égalité à la fin de la deuxième phase. 1) Egalité entre deux équipes du même groupe (Vert et/ou Rouge) : résultat de la double confrontation de la première phase, c’est-à-dire le classement avulse et, en cas d’égalité, le quotient des points (réalisés divisés par subis). 2) Egalité avec deux équipes de groupes différents (Vert et Rouge) : résultat de la double confrontation de la deuxième phase, c’est-à-dire différence de points et, en cas d’égalité, quotient des points (obtenus divisés par les pertes). 3) Egalité avec trois équipes ou plus : classement au tie-break tant qu’il est possible (tous les matches joués et gagnés) ; si l’égalité persiste, quotient des points (réalisés divisés par les défaites) entre les équipes encore à égalité.
FENÊTRE DE MARCHÉ, LES RÈGLES – Les règles DOA FIP permettent aux équipes participant aux séries éliminatoires d’effectuer seulement 1 mouvement de marché entrant, avec des signatures entre le 8 et le 12 mai, c’est-à-dire dans la semaine précédant le début des séries éliminatoires. La signature supplémentaire n’est toutefois autorisée que pour les clubs qui n’ont pas encore épuisé la possibilité des 3 signatures entrantes. Sinon, le marché est fermé. Même s’ils n’en ont utilisé aucun, ou un seul, il reste la possibilité d’ajouter un seul joueur à l’effectif. Italien (exemple : Turin avec Zanotti) mais aussi étranger : un non-européen, si le club n’a pas déjà utilisé les deux visas ; ou un joueur communautaire, ou passeporté, s’il a déjà dépensé les deux visas extra-communautaires. Nous vous rappellerons bientôt les règles pour les participants aux playouts, qui commenceront deux semaines après les playoffs.
SUPER COPELAND, LE HIT DE PISTOIA – Premier succès dans la deuxième phase pour le Groupe Giorgio Tesi de Pistoia, qui s’impose sur le terrain de Cantù, interrompant une série de trois défaites. Zach Copeland brille à nouveau, et après trois matchs avec une moyenne de 8 points et 30% du terrain, il marque 30 en 31 minutes, avec 4/8 à 2, 5/7 à 3, et 7/9 sur la ligne des lancers francs. Pour le gardien américain, promotion 97, arrivé en Toscane le 19 octobre dernier, il s’agit de la troisième performance à 30 points de la saison, après 33 à Rimini (26 mars) et 31 contre Nardò (22 janvier), dans deux autres matchs remportés par les biancorossi.
MAI DII DIRE MAIT : PETERSON FAIT 29 – La Moncada Energy Agrigento remporte son quatrième match sur quatre dans le tour blanc, obtenant un accès mathématique aux playoffs en tant que nouveau promu, en battant l’Umana Chiusi dans le rematch de la finale B de 2021. C’était la soirée de Mait Peterson (photo) : le longiligne Estonien (208 centimètres, promotion 2002) avait jusqu’ici marqué un total de 84 points en 25 matchs, entre la première et la deuxième phase (3,4 de moyenne, maximum de 9 contre Rieti le 8 janvier). Contre San Giobbe, Peterson a littéralement explosé, terminant avec 29 points en 26 minutes (10/13 à 2 points, 3/6 à 3 points) et entraînant son équipe vers le succès. Peterson, une main polie, est arrivé en Italie en 2018, après deux ans dans les équipes de jeunes de Virtus Bologna et en est à sa troisième saison en Sicile.
MASSONE ET LA CROISSANCE DANS LES BLANCS – Premier succès dans le groupe des Blancs pour le 2B Control Trapani, victorieux lors d’une remontée contre HDL Nardò, revenant après un premier quart-temps de 11-26. Une autre grande performance de Federico Massone, 24 points en 37 minutes avec 6 rebonds et 7 passes, confirmant un tour blanc vécu comme un protagoniste absolu : 22,3 points par match, avec 48% à 3 points, 7,8 rebonds et 5,5 passes. En saison régulière, il a marqué 13,2 points en 33,1 minutes, avec 5,1 rebonds et 5,3 passes décisives.
MUSSO+OXILIA, RAVENNA SE DÉBLOQUE – Coup extérieur fondamental pour OraSì Ravenna, qui après trois défaites se débloque dans le Tour du Salut en gagnant sur le terrain de Stella Azzurra Roma, après une prolongation. Dans le succès à Guidonia, la meilleure performance au rebond de la saison pour Tommaso Oxilia, avec 13 ballons captés (précédent record de 8, contre Fortitudo Bologna le 26 février), tandis que Josip Vrankic, de retour de blessure, a inscrit 22 points en autant de minutes. Bernardo Musso, auteur du triplé décisif pour la victoire à 8 dixièmes de la fin, a complété le travail.

Lire aussi:  Serie B - Ferrara, après 6 mois, la Giuseppe Bondi Arena rouvre ses portes pour le basketball

By Nermond

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *