sam. Fév 24th, 2024

Ryanair suspend ses vols au départ et à destination de Comiso suite à un conflit avec la Société aéroportuaire de Catane (Sac), qui gère l’aéroport de la région de Raguse. L’annonce a été faite hier par la compagnie low-cost, qui a accusé le gestionnaire d’essayer de changer les termes de l’accord. Nous avons été contraints d’annuler toutes les routes de et vers Comiso qui ont été retirées de la vente », a expliqué Ryanair lors d’une conférence de presse à Trapani.

Sac, pour sa part, a assuré que les accusations de Ryanair sont totalement infondées. La compagnie aurait demandé des conditions qui représentent « une discrimination au détriment des autres transporteurs, en violation du droit de la concurrence, et qui remettraient en cause la sauvegarde des actifs et de l’équilibre financier de la société de gestion ».

« Nous avons fait nos propositions, Ryanair a fait les siennes, nous avions envoyé nos réponses le 20 janvier. Certaines des propositions qui nous ont été faites étaient différentes de ce que nous avions convenu, mais pour nous elles sont inacceptables parce qu’elles sont contraires à la loi. Il y a donc eu une friction qui, nous l’espérons, pourra être guérie ». a expliqué aujourd’hui Nico Torrisi, PDG de Sac.  Torrisi a justifié la décision de la compagnie aérienne de pénaliser Comiso par rapport à Catane pour des raisons purement commerciales : « Les incitations qui ont été données concernaient à la fois l’une et l’autre destination (Catane et Comiso), Ryanair a choisi de ne pas aller à Comiso parce que, sans hypocrisie, elle est moins compétitive ou moins attrayante que Catane, sur laquelle ils ont une bonne base ».

Lire aussi:  L'analyse. Le nombre réel de voitures électriques "droguées" par le kilométrage zéro

Le président de la Région Sicilienne, Renato Schifani, a convoqué pour le 26 avril la conférence des services préparatoires à l’activation de la continuité territoriale pour l’aéroport de Comiso. Une réunion décidée avant la rupture entre Sac et Ryanair. « Dans l’avenir de l’aéroport hybélien, a répété le président Schifani, nous pensons qu’il doit y avoir une zone de fret,  en vue d’accroître la mobilité du fret, comme cela a déjà été annoncé ces derniers mois. Nous sommes certains que nous pourrons trouver une autre compagnie qui reliera les principales villes italiennes à cette partie de la Sicile ».

La Fédération provinciale du PD de Raguse a organisé lundi matin à 10h30 un sit in de protestation devant l’aéroport de Comiso pour contester « la grave décision de Ryanair de priver cette partie de la Sicile de ses routes pour un bras de fer avec Sac ».

By Nermond

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *