mer. Mai 31st, 2023

La chapelle du Confrérie du Musée a informé par ses canaux officiels que son siège canonique, le Chapelle du Musée, sera fermée pour le culte. en raison de travaux de restauration du maître-autel de l’église. La fermeture de cette église située au centre de la ville aura lieu à partir de 9 mai, date à laquelle débutera la première phase de restauration de cette œuvre.

De la même manière, la société a annoncé que lorsque la première phase de la restauration de l’œuvre sera achevée, les travaux de restauration de cette œuvre commenceront. deuxième phase -à une date qui reste à déterminer- la chapelle ne rouvrira que pour la célébration des messes. des messes quotidiennes, à huit heures et demie du soir. Ces travaux de restauration seront financés par des subventions de la Consejería de Cultura de la Junta, comme cela a été le cas pour d’autres pièces d’autres confréries. La corporation du musée informera, en temps voulu, des délais à respecter avant la réouverture complète du temple. Les figures titulaires, quant à elles, resteront à l’intérieur de la chapelle.



Le retable principal

La confrérie a été fondée en 1575 dans l’église paroissiale de San Andrés. On raconte qu’un groupe de fidèles, dont certains appartenaient à la guilde des orfèvres et à d’autres corps de métier, fut impressionné par la façon dont le prêtre décrivait les souffrances endurées par Notre Seigneur Jésus-Christ au cours de l’Expiration et décida de créer une confrérie dont la figure titulaire serait un Christ représentant ce moment tragique. En fait, depuis ses origines, elle est connue sous le nom de Confrérie de l’Expiration. L’année suivant sa fondation, la confrérie s’est installée au Couvent de la Merced Calzada (aujourd’hui Musée des Beaux-Arts) et ont ensuite acquis un terrain annexé au couvent où ils ont construit la chapelle actuelle.

Lire aussi:  Applaudissements pour La Puebla et souvenirs du pape "rociero".

Au sommet de l’église se trouve le retable principal, de style néoclassique, divisé en trois sections. Dans la partie centrale, les images du Cristo de la Expiración et de la Virgen de las Aguas sont vénérées quotidiennement, tandis que dans les nefs latérales se trouvent les images du Cristo de la Expiración et de la Virgen de las Aguas. quatre évangélistessculptés par Francisco Antonio Ruiz Gijón entre 1682 et 1689. Tous portent, en plus de leurs attributs respectifs, une plume et un livre, à l’exception de Saint Luc, portant un parchemin.

By Nermond

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *