ven. Juin 14th, 2024

Le calendrier des confréries de la ville, loin de s’arrêter, déjà elle préparait et planifiait les premières processions des confréries de gloire. Après la célébration de Pâques et l’entrée dans ce nouveau temps liturgique, les confréries notent dans leurs agendas respectifs les sorties processionnelles prévues pour le mois de mai, dans un peu moins d’un mois.

Sans compter la proclamation des Glorias, qui sera présidée par San José Obrero, et la célébration de la Romería del Rocío entre le 23 et le 31 mai (29 mai, lundi de Pentecôte), plusieurs processions auront lieu dans la capitale au cours des prochaines semaines.



Araceli, Mar et Pastora

La Vierge d’Araceli, filiale de la patronne de Lucena, sortira en procession samedi après-midi. 13 mai dans les rues de la paroisse de San Andrés, accompagnée par le groupe musical Las Cigarreras. Le même jour, non loin de là, la Virgen del Mar, filiale de la patronne d’Almería, fera également sa procession depuis l’église de la Misericordia, autour de la zone du Pozo Santo. A partir de San Antonio de Padua sera le point de départ de la procession de la Divina Pastora.accompagnée pour la première fois par la Banda Municipal de Música Lora del Río. Premier contact avec le temps des gloires.

Joie de San Bartolomé

Procession de la gloire emblématique s’il en est. La Virgen de la Alegría, image anonyme du XVIe siècle remodelée au XIXe siècle par Astorga pour en faire une sculpture de chandelier, parcourra à nouveau les rues de San Bartolomé et du quartier juif en suivant son paso caractéristique, le « paso ». 14 mai. Il est indispensable de l’accompagner dans les derniers tronçons du parcours et sur la Plaza de las Mercedarias. La Confrérie a récemment célébré son 350e anniversaire de fondation, dans un contexte historique où la récitation du Rosaire, une pratique dont cette confrérie a été la pionnière, a atteint une dévotion reconnue.

Prado de San Sebastián

Le même dimanche, la procession de la Virgen del Prado de la paroisse de San Sebastián, patronne de la Hermandad de la Paz (Fraternité de la Paix), et dont le règlement inclut la fonction du mois de mai. La Vierge du Prado, dont l’auteur est inconnu, est principalement attribuée à Jerónimo Hernández, bien que certains l’attribuent également à Juan Bautista Vázquez « El Viejo ». Datée entre 1577 et 1578, elle représente la Vierge à l’enfant dans l’un de ses bras, tandis que dans l’autre main elle tient une poire, raison pour laquelle elle était également connue sous le nom de Vierge à la poire. C’est une image d’une qualité artistique suffisante pour être considérée comme un bon exemple de la sculpture maniériste de la fin du XVIe siècle à Séville. En 2007, la Vierge est revenue dans les rues de la paroisse de manière extraordinaire, après de nombreuses années sans quitter l’église paroissiale de San Sebastián.

Mer et Desamparados

Vers la fin du mois de mai, et bien que nous offrirons plus de couverture au fur et à mesure que la date approche, le Vth.irgen del Mar de la Iglesia de la Misericordia (Église de la Miséricorde). et la Vierge de la Desamparados, du parc d’Alcosa, comme tous les derniers samedis de mai. L’image fait sa procession au pied de la Sainte Croix. Et le fait est que, « malgré les larmes qui coulent de ses yeux, Marie, premier Tabernacle, Mère du Christ, debout devant la Croix, est un témoin fidèle de la Gloire du Seigneur, assumant la volonté de Dieu », explique la confrérie. La fonction principale solennelle de l’Institut a lieu le deuxième dimanche de mai, coïncidant avec la fête liturgique de Notre-Dame des Abandonnés. Un triduum en son honneur est organisé les jours précédents.

Tout cela sans oublier que dans les prochains jours, les différentes processions des handicapés auront lieu dans diverses paroisses de la ville, comme le Sacramental du Sagrario ce dimanche et celui de la Parroquia de la O le 7 mai.

By Nermond

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *