sam. Mai 25th, 2024

Moins d’un an après l’inauguration de la zone d’embarquement A à l’aéroport Leonardo da Vinci de Fiumicino (Rome), la nouvelle zone d’embarquement du Terminal 1 a été rouverte, avec une capacité de six millions de passagers partant chaque année vers des destinations domestiques et Schengen. Il s’agit d’une infrastructure de pointe avec 22 entrées, dont plus de la moitié sont équipées de passerelles d’embarquement. Conformément aux investissements réalisés par Adr-Aeroporti di Roma, ce projet a également mis l’accent sur la qualité, la durabilité et l’innovation. En particulier, les travaux réalisés ont porté sur tous les éléments de structure et d’ingénierie végétale, pour une conception visant à maximiser les espaces dédiés aux passagers et à faciliter leur orientation. Dans cette logique, une grande nouveauté est la possibilité pour les passagers, en encadrant un code Qr, d’écouter par podcast un guide de leur destination avec des curiosités et des lieux à ne pas manquer, qui peut également être téléchargé et emporté sur le vol. Le podcast produit est le résultat de la collaboration entre Adr et Chora Media et fait partie du projet commun Audioport de Rome Fiumicinoqui vise à diffuser l’actualité, l’histoire et l’art à travers différentes séries de podcasts thématiques. Dans la nouvelle zone d’embarquement, d’une superficie totale de près de 25 000 mètres carrés, 12 nouvelles salles d’embarquement ont été aménagées. passerelle d’embarquement pour l’embarquement direct dans l’avion, 44 porte d’auto-embarquementainsi que des colonnes numériques intégrées aux installations. Un nouveau système de traitement des bagages a également été installé dans la zone d’arrivée, avec trois nouveaux tapis de récupération des bagages pour une capacité supplémentaire de trois millions de passagers par an. L’infrastructure a été construite en adoptant les protocoles environnementaux les plus modernes, sans excaver ni augmenter d’un seul mètre cube l’infrastructure existante, et en réutilisant les matériaux de construction, ce qui témoigne également de l’excellence italienne du point de vue de l’ingénierie et de l’architecture. Grâce à ces interventions, les performances énergétiques seront optimales et la consommation réduite par rapport au passé. L’ouverture de la nouvelle infrastructure au public ajoute une pièce supplémentaire et fondamentale au réaménagement de l’ensemble du nouveau Terminal 1, avec un investissement total de 500 millions d’euros, qui comprend également l’ouverture de l’ancienne zone d’embarquement C, prévue avant l’été, et la rénovation de l’ancienne jetée D, qui sera lancée dans les mois à venir. « Aujourd’hui, explique Marco Troncone directeur général de l’Adr – nous célébrons la conclusion d’une nouvelle étape dans le projet d’expansion et de modernisation du Terminal 1, qui fait suite à l’ouverture de la jetée A l’année dernière. Il s’agit d’une étape importante dans le grand programme d’investissement d’Adr de dix milliards d’euros jusqu’en 2046 – dont 2,5 milliards ont déjà été réalisés – qui a permis à Fiumicino de rejoindre l’élite mondiale en termes de qualité de service, de soutenir la connectivité internationale de l’Italie et d’alimenter l’activité socio-économique induite : en ce sens, c’est le témoignage d’une entreprise qui tient ses promesses et qui dépasse les attentes. Avec cette amélioration, nous nous préparons de la meilleure façon possible pour les prochains grands événements internationaux, en premier lieu le Jubilé 2025. Nous continuons à investir avec l’ambition de représenter, également à l’étranger, un modèle d’aéroport dans lequel, en plus de la qualité, de l’innovation et de la durabilité sous toutes leurs formes, il y a également un engagement à valoriser le patrimoine historique et artistique de la nation, représenté à cette occasion par un extraordinaire chef-d’œuvre du Bernin ». En effet, grâce à la collaboration avec le Fonds des édifices religieux du ministère de l’Intérieur, les passagers en partance pourront admirer la dernière œuvre du Bernin, l’église de la Vierge. Salvator Mundi, testament spirituel du grand artiste, réalisé vers 1679 et provenant de la basilique de San Sebastiano Fuori le Mura.

By Nermond

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *