jeu. Avr 18th, 2024

Match fou, incroyable, où le Dinamo se bat stoïquement à 6 sans Ciavarella et avec Holmes longtemps absent pour fautes. Carangelo, Makurat et Thomas poussent le Banco à un retour dans le final, un triple du joueur polonais vaut la prolongation, puis c’est Dotto dans les 10′ suivantes qui mène les lombardes au succès. 25 points pour Moore, Geas l’emporte grâce à sa plus grande fraîcheur, mais Sassari ne peut se reprocher un match extraordinaire en termes d’intensité, de cœur, et d’esprit de sacrifice. Deuxième match en Lombardie mardi à 20h30.

Dinamo avec Ciavarella en demi service en raison d’une blessure contractée dans la semaine, tandis que Geas doit se passer de Begic, qui n’a pas encore surmonté les séquelles d’un problème au pied. Par rapport aux quarts de finale de la Coppa Italia, Carangelo (fiévreux à Campobasso) et Panzera, qui ne s’était pas entraîné de la semaine, ont récupéré.

STATISTIQUES FINALES

Dinamo : Toffolo, Mazza, Carangelo, Arioli, Gustavsson, Makurat, Fara, Thomas, Martinez, Holmes, Ciavarella. Tous les joueurs

Geas : Dotto, Moore, Begic, Arturi, Gorini, Bestagno, Tava, Trucco, Panzera, Holmes. Tous les Zanotti

MVP : Dotto gagne le match en prolongation grâce à son intelligence, tandis que Panzera est mortel dans le dernier quart-temps.

La clé du match : la longueur de l’équipe de Geas, le Dinamo joue à 6 avec ensuite Holmes qui sort pour 5 fautes et est forcé de céder à la 50′ épuisée.

APPROCHE

Quart de finale des playoffs, on joue pour de vrai, on joue pour entrer dans le top 4 italien, Geas démarre fort en attaquant la zone, Moore et Trucco ont un impact immédiat, Holmes à 3 points signe le premier mini-break (8-14). Le Dinamo veut absolument courir et ne pas donner de rebonds offensifs, Makurat est inspiré, Carangelo pousse fort, les triples de Holmes permettent à Sassari de réduire l’écart et de renverser le score à 10′ (21-20).

5/8 à 3 points pour le Dinamo avec 9 points pour Holmes, 10 pour Trucco et Moore.

GEAS FORT, DINAMO RÉAGIT

Un beau match plein de repères tactiques – techniques, Sequoia Holmes est dans le match et cela se voit, Dotto a aussi un impact, Joyner Holmes maintient le Banco debout avec ses jeux mais commet deux fautes, Carangelo est chargé, Gustavsson rentre dans le match malgré deux fautes également. (35-32). Le rythme est très élevé, Restivo veut absolument courir dès qu’elle le peut, Zanotti veut gérer et attaquer la zone, Bestagno ramène les lombardes au contact (35-34). Makurat revient pour faire des paniers importants, il y a aussi l’énergie de Toffolo, Zanotti est obligée de temporiser (41-38).

COMBAT PHYSIQUE

Le Dinamo démarre très fort le 3ème quart-temps malgré les 3 fautes de Holmes, Carangelo est fou, Thomas l’aide et est présent partout, Sassari mène 52-45 puis subit la réaction de Geas aussi à cause de quelques sifflets qui mettent Restivo en colère, Holmes et Moore renversent l’inertie du match, la Lombardie mène d’un point à la 30′ (54-55).

Un 17-2 pour Sesto qui avec Holmes et Panzera passe même 62-54 avec tout le momentum en sa faveur, le Dinamo semble à genoux et encaisse le coup, mais comme toujours dans l’urgence Banco sort le cœur et la fierté, un contrebreak de 9-0, Carangelo est fantastique, Makurat prend l’équipe sur ses épaules, après les triples de Panzera, la torpille de Sam Thomas vient prendre le dessus (69-68). Le match est spectaculaire, balle de match pour Geas qui arrive 73-69 avec l’appui manqué de Moore, Sassari réagit et trouve deux torpilles de Makurat, qui égalise avec un incroyable tir à 3 points qui vaut la prolongation (75-75).

Dans la 1ère prolongation Thomas est fou mais ça ne suffit pas, Dotto répond de la lunette, Toffolo a la balle pour gagner mais cette fois le tableau d’affichage crache la réussite. (81-81). Le Dinamo est très fatigué avec Holmes sorti pour fautes, Dotto est décisif dans la 2ème prolongation, Makurat après un défi extraordinaire paye en lucidité et ne parvient pas à attaquer, mini-avantage de Geas (83-86). Dotto prend l’équipe par la main et ne rate pas la ligne, Sesto San Giovanni remporte le match 1 des quarts de finale des playoffs 90-85 après une incroyable bataille.

By Nermond

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *