mar. Juin 18th, 2024

Le compte à rebours commence pour la présentation des demandes de définition facilitée des dossiers. C’est ce que rappelle l’Agenzia delle Entrate-Riscossione, en soulignant que la date limite est fixée par la loi au 30 avril 2023, mais qu’il est toujours conseillé d’agir avant la date limite, afin d’éviter le risque de ralentissement des systèmes informatiques en raison de l’important trafic de ces derniers jours. Les contribuables qui adhèrent à la « rottamazione » des dettes confiées au recouvrement entre le 1er janvier 2000 et le 30 juin 2022 ne paieront que le montant de la dette résiduelle sans payer les pénalités, les intérêts de retard et la surtaxe, tandis que les amendes de circulation pourront être réglées sans payer les intérêts, quelle que soit leur dénomination, et la surtaxe.

Il sera possible de payer en une seule fois ou en 18 versements maximum sur cinq ans. A ceux qui présenteront la demande de définition facilitée, l’Agenzia delle Entrate-Riscossione enverra avant le 30 juin la communication avec le résultat de la demande, le montant des sommes dues pour la définition et les formulaires de paiement selon le plan d’échelonnement choisi pendant la phase d’adhésion.

La demande – explique l’Agenzia Entrate-Riscossione – peut être présentée exclusivement par voie électronique sur le site www.agenziaentrateriscossione.gov.it, en utilisant le service approprié disponible aussi bien dans la zone publique (sans besoin de pin et de mot de passe) que dans la zone réservée (pour ceux qui ont Spid, Cie ou Cns et, pour les intermédiaires fiscaux, Entratel). Dans l’espace réservé, le contribuable peut introduire plus facilement la déclaration d’adhésion en cliquant simplement, à partir de la liste des dettes « définissables », sur les dossiers, les avis ou les charges qu’il souhaite inclure dans la demande, sans avoir besoin d’indiquer les données d’identification des actes. Ce que devront faire ceux qui choisissent l’espace « public » sans Spid, Cia ou Cns. Sur le site institutionnel de l’Agenzia Riscossione, le service de demande du Prospectus d’information, contenant la liste des charges qui peuvent être « mises au rebut » et la simulation du montant à payer à la suite des réductions prévues par la Définition facilitée, est disponible pour tout le monde.

La définition facilitée ne s’applique pas aux charges liées aux ressources propres de l’Union européenne et à la TVA perçue à l’importation, aux recouvrements d’aides d’État, aux crédits découlant de condamnations prononcées par la Cour des comptes et aux amendes, pénalités et sanctions pécuniaires dues à la suite de condamnations et de sentences pénales. En ce qui concerne les dettes des fonds privés de sécurité sociale et des organismes de retraite, la loi n° 197/2022 prévoit qu’elles ne peuvent être incluses dans la définition facilitée qu’après une résolution spécifique de ces organismes créanciers, publiée au plus tard le 31 janvier 2023 sur son site web et communiquée, à la même date, à l’Agenzia delle Entrate-Riscione par courrier électronique certifié.

Pour ceux qui choisissent de payer en plusieurs fois, les deux premiers versements seront égaux à 10 % du montant total dû et seront exigibles le 31 juillet et le 30 novembre 2023. Les autres versements, s’ils sont répartis sur les quatre années suivantes, seront dus le 28 février, le 31 mai, le 31 juillet et le 30 novembre de chaque année à partir de 2024.

By Nermond

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *