lun. Mai 20th, 2024

Il était une fois la Commodore GS/E, née en 1970 et animée par un moteur de 2,5 litres. Il y eut aussi, plus tard, une Monza GS/E de 1983, elle-même propulsée par un moteur de 3,0 litres. Des expressions de haut de gamme et de puissance dans une clé allemande, des modèles que l’on retrouve dans des chapitres de l’histoire de l’automobile. GS/E est un acronyme important pour Opel,  une histoire qui revient sur le devant de la scène aujourd’hui mais dans une tonalité moderne avec la Grandland moderne mais différent car cette fois-ci l’acronyme GSe se traduit par Grand Sport électrique pour souligner l’évolution de la mobilité et la nouvelle attitude de la marque allemande, qui est prête à étendre son offre à 15 modèles électrifiés en 2023 et à proposer une version plug-in de chaque modèle de sa gamme en 2024.

Comment changer . Prêt, prêt, partez, dit-on chez Opel, mais ce qui ne change pas, c’est la force de la tradition, qui repose sur quelques concepts fondamentaux : la  » germanité « , parce que le Grandland GSe est conçu, fabriqué et produit en Allemagne :  » Le renouveau de la famille GSe commence par les racines, Opel from Cold becomes Cool « , tel est le message résumé par les mots du président de l’Opel. Federico Scopelliti Directeur de la marque Opel pour l’Italie. « Le changement repose sur trois piliers innovants : Désintoxication pour engager le client et partager entre le site web, les offres simplifiées et les démarches de plus en plus simples et claires. D’où La marque  parce qu’elle change la façon dont nous nous présentons, en nous rappelant les forces de notre histoire, la force de la qualité et de la fiabilité de fabrication, un langage plus moderne et le partage de valeurs spécifiques. Enfin Greenovation La durabilité est un engagement, car nous voulons être les premiers de notre groupe à mener la transformation, les premiers à être neutres en carbone ».

Performance. «  Le fait d’être allemand nous différencie et nous identifie au sein d’une force comme Stellantis, mais aussi face au monde de l’automobile « , peut-on lire dans le passage suivant. Et l’Opel Grandland GSe est une proposition haut de gamme liée à l’automobile des jours à venir, offrant des performances électrisantes, une excellente dynamique de conduite, mais aussi de la passion et de la durabilité. En temps de crise, le choix s’est porté sur un électrique plus technique, pour offrir une poussée et un plus sans tomber dans la sportivité extrême. Donc, pas d’ailerons, pas de chevaux supplémentaires, pas de bizarrerie mais un hybride rechargeable avec un système offrant 300 ch de puissance et 520 Nm de couple. Le système combine un moteur thermique, un 1,6 litre turbo essence de 200 ch, et deux moteurs électriques, un par essieu, le premier de 110 ch (81,2 kWh) et le second de 113 ch (83 kWh), pour offrir des performances élevées (235 km/h en vitesse de pointe, et jusqu’à 135 km/h en mode électrique), de l’efficacité (consommation certifiée en cycle WLTP de 1,2 l/100 km, avec des émissions de CO2 de 28-27 g/km) et l’avantage d’une traction sur quatre roues. Batterie lithium-ion de 14,2 kWh. L’autonomie est de 65 km, mais lors de l’essai, on nous a assuré que l’on pouvait aller plus loin grâce à la récupération d’énergie, y compris au freinage, à la décélération et à la gestion individuelle intelligente. Ce qui attire le plus l’attention, c’est la recharge : en deux heures avec une wallbox de 22 kW, le chargeur embarqué est de 3,7 kW (7,4 kW sur demande).

Exclusivité.  Pour se démarquer, l’Opel Grandland GSe a adopté un certain nombre d’options qui peuvent être considérées comme « exclusives » : du choix du groupe motopropulseur hybride rechargeable au châssis dynamique spécial, du design décisif mais simple aux détails qui attirent un large public (y compris de nombreuses femmes) tels que le toit contrasté, et encore des éléments en noir et un lettrage complet, des jantes de 19 pouces, et un intérieur dédié avec des sièges sportifs en Alcantara certifiés par l’AGR, un organisme médico-scientifique qui évalue l’ergonomie des sièges.

Sécurité.  Opel utilise au mieux la disponibilité du groupe Stellantis. Ainsi, en termes de sécurité active, nous voyageons avec l’ADAS niveau 2, le plus avancé selon la réglementation : l’équipement de série comprend la détection des risques d’accident, avec freinage d’urgence actif, la détection des obstacles et des piétons/vélos, le maintien de la trajectoire, la reconnaissance des panneaux de signalisation, l’alerte de fatigue, le régulateur de vitesse et la surveillance de l’angle mort. La connexion est à la pointe de la technologie, avec caméra arrière et système compatible Multimedia Navi Pro, écran couleur de 10 pouces pour l’infodivertissement principal, écran de 12 pouces pour les informations et la navigation avec une vue plus directe sur l’œil. Pour suivre l’écran avec les performances des trois moteurs.

Le test.  Le test se concentre sur les choix « exclusifs ». L’impact est plus qu’agréable, l’adhérence et la stabilité directionnelle sont à un niveau élevé, la direction, la suspension et les freins ont des temps de réaction encore plus rapides et directs : la technologie KONI FSD a différents niveaux d’amortissement en fonction de la situation (une valve augmente le flux d’huile pour modifier les valeurs de rigidité) et offre une maniabilité plus précise et un confort remarquable. La taille est là, mais ce qui surprend, c’est l’agilité, la sportivité d’une voiture qu’il est réducteur de considérer comme une voiture familiale, la sécurité dans les virages, le réglage du volant, plus… direct. On peut voyager bien et sagement à l’électricité, mais aussi et surtout utiliser les quatre roues motrices en mode zéro émission. La fonction e-Save permet également de gérer la charge de la batterie, en la réservant éventuellement aux trajets urbains, puis en y ajoutant l’énergie produite par l’unité thermique conventionnelle.

Prix.  Tous ces éléments s’ajoutent à une liste de prix qui commence à 55 000 euros. Le choix est de proposer une version ciblée et entièrement équipée. L’Opel Grandland GSe peut déjà être commandé chez les concessionnaires.

By Nermond

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *