mar. Fév 27th, 2024

À quatre journées de la fin de la saison régulière de l’EuroLeague, la course aux playoffs s’annonce passionnante. L’Olympiacos, le Real Madrid, Barcelone et Monaco étant déjà qualifiés, il ne reste plus que quatre places pour accéder à la phase suivante de la compétition. En ce qui concerne les Italiens, la défaite des Virtus Segafredo Bologna (13-17) contre le Real Madrid a pratiquement anéanti les chances de la VuNere d’accéder à la post-saison.Olimpia Milan14-16 après la victoire contre le Bayern. Sept équipes se disputent les quatre places.avec Fenerbahce, Maccabi et Partizan qui ont déjà un pied dans les playoffs.

Sept pour quatre places, classement et calendrier

De la quatrième à la huitième place, on trouve actuellement Fenerbahce (18-12), Maccabi (17-13), Partizan (17-13), Baskonia (15-15). Les poursuivants sont Zalgiris (15-15), Efes (14-16), Milan (14-16), Valencia (14-16). Tous sauf les deux derniers jouera trois des quatre derniers matches à domiciletandis qu’Olimpia et l’équipe de l’entraîneur Mumbru ont trois matches à disputer à l’extérieur.

Olimpia Milan, le moment

La saison de l’Olimpia peut être résumée par l’avant et l’après Napier. L’arrivée du produit de UConn, bien qu’un peu trop tardive, a donné un nouveau souffle à l’effectif du coach Messina et surtout un point de repère qui manquait depuis le début de la saison. Au cours des dix dernières années, Milan a affiché un bilan de 8 victoires et 2 défaites.et a maintenant l’opportunité de décrocher les playoffs grâce à une série d’affrontements directs. Napier et ses coéquipiers affronteront Efes e Maccabi les deux étant en lice pour la prochaine phase de l’EuroLeague, puis le Barcelone à domicile et enfin le Virtus à Bologne. Probablement le calendrier le plus difficile des sept équipes mentionnées ci-dessusmais Olimpia a montré lors de ses dernières sorties qu’il pouvait rivaliser avec toutes ces équipes.

Lire aussi:  LBA - Playoffs 2022-23 : Olimpia Milano remporte la longue course au titre

L’analyse des autres

En ce qui concerne les six autres candidats, il est difficile d’imaginer une Maccabi Hors des playoffs : les Israéliens restent sur quatre victoires consécutives et devront affronter Virtus et Milan à domicile. Deux victoires vaudraient la qualification, sinon il faudra se rendre à Kaunas et au Real Madrid à Tel Aviv pour atteindre l’objectif. Mais l’avantage en termes de différence de points par rapport à leurs concurrents directs fait également d’eux des favoris pour la sixième place ou, au moins, pour terminer dans les huit premiers.

Qui n’est pas dans une bonne passe, c’est le BaskoniaTrois défaites d’affilée et des défaites importantes. Cependant, les Espagnols ont, avec Zalgiris, le calendrier le plus facile, du moins sur le papier : Alba Berlin, Fenerbahce et Asvel à domicile avant le dernier match à l’extérieur à Athènes contre l’Olympiacos. Trois matches à domicile plus qu’abordableslà où le bilan de la saison le dit 11-3.

Et celui qui, à la maison, dispose d’un facteur de champ décisif est aussi le Zalgirisqui attend à la place Munich, Valence et Maccabi. Le dernier match se déroulera à Munich contre le Bayern. Les Lituaniens, qui ont déjà remporté d’importantes victoires au Zalgirio Arena cette année, devront également faire face à plusieurs confrontations directes.

Le Partizan Belgrade a devant lui un calendrier qui n’est certainement pas facile. Barcelone et le Real Madrid sont attendus en Serbie, mais l’enthousiasme de la Stark Arena, qui a enregistré le plus grand nombre de spectateurs de la saison lors de la victoire contre le leader Olympiacos, peut certainement aider l’équipe de l’entraîneur Obradovic (10-4 à domicile depuis le début de la saison). Les Bianconeri se rendront ensuite à Munich et termineront par un match à domicile contre le Panathinaikos, certainement le plus abordable des trois. Compte tenu de la position au classement, une victoire pourrait suffire pour accéder aux playoffs.

Lire aussi:  A2 F - Désignations des arbitres pour la vingt-quatrième journée de Serie A2

Une défense à ne pas sous-estimer ValenceValence, qui, bien que jouant à l’extérieur trois fois au cours des quatre derniers matches, a montré tout au long de la saison qu’il pouvait surprendre ses adversaires. Chris Jones et ses coéquipiers recevront l’Etoile Rouge, désormais pratiquement éliminée mais qui reste sur deux victoires consécutives à domicile, et le Zalgiris. Puis retour en Espagne, avec Virtus Bologna attendu au Pabellon Fuente De San Luis. Enfin, le match à l’extérieur sur le terrain de Barcelone.

Pour finir, il y aura aussi la différence directe et la différence de points entre les équipes :

via Yannis Psarakis  

By Nermond

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *