mer. Mai 29th, 2024

À l’âge de 85 ans est décédé mercredi le prêtre Antonio Hiraldo (Morón de la Frontera, 1938-Séville, 2023), dont le travail a été un facteur clé dans l’histoire de l’humanité. Église de Séville dans les années 1980 et 1990. Il était le délégué épiscopal pour la visite de printemps du pape Jean-Paul II dans la capitale andalouse en 1982.qui a marqué quatre décennies en 2022.

C’était ordonné prêtre le 18 juin 1961. Il entame alors un ministère sacerdotal qui le conduit du niveau paroissial à des responsabilités de haut niveau. Parmi les paroisses dont il a eu la charge, on peut citer celles de San Juan Bautista, à Villanueva de San Juan (Sierra Sur, Séville) et celles de San Román et Santa Catalina, dans la ville de Séville..



A ce ministère s’ajoute une formation importante. Il a étudié la théologie et les sciences de l’éducation à Rome de 1965 à 1969.une période marquée par le Concile Vatican II, dont il est très proche. À son retour à Séville, le cardinal Bueno Monreal lui confie la coordination du synode de Séville de 1973, dont il est le secrétaire.. C’est la première des nombreuses responsabilités qu’Hiraldo assume au sein de l’archidiocèse.

Sa facette formatrice

Il a combiné ces services avec son aspect formateur, tant au Centre d’études théologiques qu’à l’École normale d’État.. Il a été directeur du Secrétariat pour la coordination pastorale, Vicaire épiscopal pour l’éducation et la catéchèse. et président du conseil d’administration de l’école normale Cardenal Spínola.

Sa capacité de gestion dépassait le cadre diocésain. C’est pourquoi il a toujours été une personne de référence dans les sphères régionale et nationale, ce qui lui a valu d’être nommé président du conseil d’administration de l’école normale Cardenal Spínola. secrétaire de l’Assemblée des évêques du sud de l’Espagne entre 1983 et 2017, délégué épiscopal pour la première visite du pape Jean-Paul II à Séville (1982) et directeur du pavillon du Saint-Siège à l’Exposition universelle de 1992.. Tout cela lui a valu le titre de titre de prélat d’honneur de Sa Sainteté.qui lui a été donné par le Nonce en Espagne, Monseigneur Mario Tagliaferri.

Dans une interview publiée dans Diario de Sevilla à l’occasion du 40e anniversaire de la première visite de Jean-Paul II à Séville, a rappelé deux moments particuliers de cette journée : l’arrivée à l’aéroport, où le Souverain Pontife a été accueilli avec des sévillanes, et la visite à la Maison Mère des Soeurs de la Croix, où est vénéré le corps incorrompu de Sainte Angèle de la Croix, béatifiée le 5 novembre 1982.

Près de 30 ans comme chanoine

Membre du Chapitre de la Cathédrale depuis 1994ses problèmes de vue l’éloignent de la première ligne de gestion de l’Église sévillane. Au cours d’une dernière période de sept ans, il a été directeur spirituel du séminaire métropolitain. Il est également l’auteur de plusieurs ouvrages, parmi lesquels Disciples et bergers (Edibesa, 2017).

La messe de funérailles aura lieu ce jeudi 30 mars à 10h00 dans la cathédrale de Séville..

By Nermond

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *