jeu. Juin 20th, 2024

Les confréries invitées à la Santo Entierro Grande aura le plein pouvoir de sortir ou non en cas de météo instable. Une décision qui n’affectera pas la procession de la Magna, dont la célébration dans de telles circonstances incombe à la confrérie hôte, le Santo Entierro. L’objectif est d’éviter ce qui s’est passé lors de l’édition frustrée de la Magna. Chemin de croix de l’Année de la foien 2013, lorsque le refus de plusieurs sociétés d’y participer en raison de prévisions de pluie a empêché l’événement d’avoir lieu ce premier dimanche de carême.

L’organisation du Santo Entierro Grande a été finalisée. Rien n’a été négligé pour un événement qui n’a pas eu lieu à Séville depuis 2004. Il s’agit du deuxième de ce siècle et il a suscité beaucoup d’attentes, ce qui explique que l’on s’attend à ce qu’un grand nombre de personnes y assistent l’année prochaine. Samedi Saint, 8 avril.



L’un des aspects sur lesquels on a travaillé depuis l’annonce de cette procession est la décision à prendre en cas de journée pluvieuse. Les premières prévisions météorologiques – qui sont maintenant assez fiables – annoncent une Semaine Sainte sèche et chaude au début. Ces prévisions ne vont pas au-delà du mercredi saint et les prévisions pour la deuxième partie de la fête religieuse n’ont pas encore le pourcentage de confiance nécessaire pour exclure les précipitations.

Éviter ce qui s’est passé lors de l’Année de la foi

Sachant que le printemps est une saison très changeante et que la pluie se présente sous forme d’averses éparses et de courte durée, de nombreux doutes peuvent surgir au cas où la stabilité du temps ne serait pas garantie à 100 % le samedi saint. Dans ce contexte, le Confrérie du Saint Enterrement a produit un protocole L’objectif est d’éviter ce qui s’est produit lors de la Via Crucis de la Fe, lorsque la décision de certaines confréries participantes de ne pas sortir avec leurs processions en raison de prévisions de précipitations (qui ne se sont finalement pas réalisées) a mis fin à l’événement. C’est cette situation que la confrérie espère ne pas voir se produire à Pâques prochain, avec un événement qui se prépare depuis plus d’un an. Une intention que le frère aîné de la corporation du Samedi Saint, Fermín Vázquez, a annoncé à l’automne dernier à Diario de Sevilla.

Ce protocole, selon des sources de la confrérie, a déjà été présenté aux confréries invitées, qui l’ont signé, et il est inclus dans les normes que le vicaire général, Teodoro León, publiera pour cette procession.. Chacune des 15 confréries qui composent la procession pourra décider de descendre dans la rue en fonction des prévisions météorologiques pour le 8 avril. Elles pourront également se réfugier dans une église en cas de pluie et choisir de retourner à leur siège canonique. Il s’agit de circonstances courantes pendant la Semaine Sainte, mais qui n’affecteront pas la procession sur le parcours officiel si le Santo Entierro décide finalement de l’organiser, car à son heure de départ, six heures de l’après-midi, il n’y a pas de risque de précipitations, ou alors il est minime.

Il se pourrait donc que le Santo Entierro Grande suive le parcours officiel – le seul endroit où il pourra être vu dans son intégralité – et qu’il manque quelques pasos d’invités parce que plusieurs confréries ont rebroussé chemin ou ont décidé de ne pas sortir à cause du risque de pluie. Le dernier mot sur la célébration de la procession reviendra à la corporation de la rue Alfonso XII.. Par exemple, si l’un des chars qui doit descendre dans les rues en début d’après-midi décide de ne pas sortir en raison du mauvais temps, cela n’affectera pas la célébration du Santo Entierro Grande si, à 18 heures, la pluie a disparu. Tout le contraire de ce qui s’est passé le premier dimanche de Carême en 2013, lorsque la décision de certaines confréries a imposé la suspension du Chemin de Croix pour l’Année de la Foi, ce qui a suscité de nombreuses critiques. Cet acte pieux, qui a également attiré un grand nombre de personnes d’autres provinces, était destiné à être l’un des événements les plus importants de l’épiscopat de Monseigneur Asenjo.

La procession des pasos invités

En ce qui concerne le cortège qui accompagnera chaque paso participant, il sera composé d’un guide procureur croisé, 12 paires de nazaréens avec des bougieset quatre barres d’escorte. Derrière eux se trouvent la présidence et les porteurs des pasos qui les portent. S’y ajoutent un député de section, le premier député du gouvernement et le corps des acolytes, composé de quatre ciriales, d’un pertiguero, de deux brûleurs d’encens et de deux enfants de chœur avec navette et charbon de bois. Il y aura également des cas particuliers, comme celui de Montserrat, qui inclura dans cette procession la figure de la femme Veronica, incarnée par une sœur de la confrérie du Vendredi saint.

Les pasos invités seront placés dans l’ordre chronologique derrière le paso allégorique du Triomphe de la Sainte Croix : Oración en el Huerto (Montesión), Beso de Judas (Redención), Jesús ante Caifás (San Gonzalo), Flagelación (las Cigarreras), Coronación de Espinas (el Valle), la Sentencia (la Macarena), la Entrega de la Cruz (la Paz), Jesús Nazareno (Pasión), María en el camino de la Amargura (la Amargura), las Tres Caídas (Esperanza de Triana), la Exaltación de la Santa Cruz (los Caballos), la Conversión de San Dimas (Montserrat), la Expiración (el Cachorro), Cristo muerto en la Cruz (el Calvario) et el Descendimiento (la Quinta Angustia).

La procession du Santo Entierro Grande inclura les corporations et les institutions qui sont représentées chaque année dans la confrérie du Samedi Saint, ce qui confère à cette procession une composante civile. La procession du Duelo sera accompagnée musicalement par un piquet militaire avec la fanfare du régiment du Forces terrestres de la région sud.

By Nermond

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *