sam. Mai 18th, 2024

L’archevêché de Séville attend la nomination imminente d’un évêque auxiliaire pour assister Monseigneur Saiz dans le gouvernement de l’archidiocèse. Cela fait un an que le prélat admis la possibilité qu’il en demande un au Saint-Siège. Il a été il y a quelques mois lorsqu’il a fait cette demande en proposant une liste de trois candidats, dont certains de ses principaux collaborateurs, qui travaillent depuis des années dans des tâches pastorales et dans le travail de la curie. Des sources officielles de l’archevêché reconnaissent que le souhait est que la nomination ait lieu le plus tôt possible afin que la personne nommée reçoive le l’ordination épiscopale dès que possible, afin qu’il puisse être ordonné comme tel avant la fin de l’année académique en cours.

Le dernier évêque auxiliaire de l’archidiocèse de Séville était Santiago Gómez Sierraaujourd’hui évêque de Huelva. Monseigneur Gómez Sierra a été sollicité par Juan José Asenjo. Ils se sont rencontrés à Cordoue lorsque Asenjo était à la tête des diocèses et Gómez Sierra jouait un rôle fondamental à la tête de Cajasur. Asenjo demanda même un deuxième auxiliaire qui ne lui fut jamais accordé. Pendant le long pontificat du cardinal Amigo, qui a duré 28 ans, il n’y a pas eu d’évêques auxiliaires. Don Carlos a opté pour un programme gouvernemental basé sur les vicaires. Il n’en a jamais demandé. Il a toujours été libre à cet égard jusqu’à ce qu’on lui impose une archeveque coadjuteur avec droit de succession qui était le susdit Asenjo, maintenant émérite, et qui réside heureusement à Séville, où il est sollicité pour une multitude d’actes et de services. Auparavant, le cardinal Bueno Monreal avait fait appel à Mgr. Cirarda et à Monseigneur Monterodeux auxiliaires qui se sont fait un nom dans la société sévillane.



L’archidiocèse de Séville compte une population qui justifie amplement cette appellationd’au moins un évêque auxiliaire. Parmi les candidats possibles figurait le vicaire général, Theodore Leonqui a bénéficié de la confiance de trois archevêques consécutifs à de hautes fonctions. Ils sont également évêques le secrétaire général, Isacio Siguero, y Antero Pascualvicaire épiscopal pour le clergé. Bien sûr, le Saint-Siège pourrait nommer un auxiliaire ne figurant pas sur la liste proposée par Mgr Saiz, mais ce n’est pas le scénario le plus probable. L’archevêque de Séville bénéficie d’une relation fluide avec l’actuel nonce apostolique en Espagne, Mgr Bernardito Auza.

By Nermond

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *