mer. Mai 22nd, 2024

Ce sera ce vendredi, cinquième vendredi de Carême et en Alcalá del Río. Les Notre-Dame des Douleurs dans sa Solitude couronnée sortira sous un très ancien dais à huit poteaux, en prologue à ses offices annuels. Mais cette procession – connue sous le nom de Bajada– sera très différente des années précédentes, puisqu’elle partira et entrera dans l’église paroissiale de Santa María de la Asunción, le siège canonique de la confrérie (la chapelle de San Gregorio Osset) étant en cours de construction.

Le cinquième vendredi de Carême est teinté de violet dans l’ancienne Ilipa Magna. La Vierge des Douleurs descend pour célébrer son septénaire. La procession est ainsi nommée en raison de la différence de hauteur entre sa résidence canonique habituelle et l’église principale de la ville. Cependant, cette année, les circonstances feront que la grande procession de femmes munies de haches qui précède la petite procession de la Dolorosa aura le même point de départ et de retour.



A 22:00 la croix-guide quittera l’église paroissiale pour suivre un itinéraire inhabituel : Hermanos Marchante, Plaza del Calvario, Reyes Católicos, Cristóbal Colón, Plaza de España, Ilipa Magna, Perpetuo Socorro, la Sacristía, Plaza del Calvario, Hermanos Marchante et l’entrée de l’église paroissiale.

Calvaire et entrée sur les épaules

La Virgen de los Dolores est portée sur un paso très ancien, avec des pièces – d’orfèvrerie et de broderie – dont la plupart datent des XVIIIe et XIXe siècles. Elle est portée par deux longues poignées sur les côtés des chars par des hommes vêtus de la tunique qui constitue l’habit de pénitence du Vendredi saint, lorsque la confrérie sort. On remarque la collerette caractéristique au niveau du cou. Le cortège est orné de lys calla semés par les soleanas dans leurs maisons en guise de cadeau à la Vierge en ce jour. Une authentique relique de l’époque qui accentue l’ancienneté de cette image sacrée, dans laquelle se distingue son hiératisme marqué.

Cette procession précède le septénaire qui sera célébré – avec un somptueux autel d’adoration – à partir du samedi suivant la Descente à l’autel. Vendredi des Douleursqui se termine par la fonction principale de l’institut, l’offrande de fleurs et de charité et le baiser de l’autel (dans l’après-midi).

Le retour à San Gregorio

Le Dimanche des Rameaux commencera, également à dix heures du soir, la procession des Subida. À cette occasion, l’entrée se fera dans la chapelle de San Gregorio Osset, où la première phase des travaux de restauration réalisés ces derniers mois aura été achevée. C’est pourquoi, en plus de la Virgen de los Dolores, d’autres plates-formes seront transportées jusqu’à la chapelle de San Gregorio Osset, où la première phase des travaux de restauration réalisés ces derniers mois sera achevée. Seigneur de la Miséricordele Christ couché, figure titulaire de la confrérie.

Le Vendredi saint la procession pénitentielle se déroulera de San Gregorio à l’église paroissiale, avec les chars de bon augure que la corporation d’Alcalá a prévu pour ce jour. Après l’acte ancestral de la descente de croix, la confrérie retournera à son siège canonique.

Déjà dans le Pâques en Floride les images sacrées retourneront à l’église paroissiale jusqu’à ce que la deuxième phase des travaux de la chapelle (l’une des plus anciennes églises de la province) soit achevée. La procession de ce vendredi sera donc une Bajada historique, rappelant celle qui eut lieu au début de ce siècle, lorsque l’église paroissiale était en construction. À l’époque, cette procession particulière entrait et sortait de San Gregorio, où le septénaire s’est tenu pendant plusieurs années.

By Nermond

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *