mar. Fév 27th, 2024

L’harmonie entre le maire et l’archevêque. Lors de la réception du crieur public par les autorités, on a pu constater une belle complicité entre les deux. Cette ville, grande pour tant de choses, aime se sentir proche du maire et du prélat. Antonio Muñoz s’occupe de Monseigneur Sainz, qu’il cite même dans des interviews au niveau national dans la revue Cadena Ser. Il s’agit d’une approche fluide et cordiale. C’est très positif, car la collaboration institutionnelle est toujours souhaitable. Il ne faut pas oublier qu’ils sont tous deux arrivés à leur poste respectif presque en même temps, de sorte qu’ils ont fait leurs débuts à leur poste au cours de la même Semaine Sainte. Cela les a rapprochés dans leurs préoccupations et leurs expériences. L’Église de Séville maintient un un travail social extraordinaire qui permet au Trésor public d’économiser de nombreux euros. Elle possède également un vaste patrimoine historique et artistique qu’elle ne peut entretenir sans aide. Les deux parties doivent toujours se comprendre. La ville est gagnante. Et c’est bien de cela qu’il s’agit. Et tout cela, M. Enrique Casellas se réjouit. Et nous sommes heureux qu’il le soit.

Lire aussi:  Il s'agissait de la première de la marche "Entre la noche y el día" lors de la proclamation de la Semaine Sainte de Séville.

By Nermond

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *