lun. Juil 22nd, 2024

On en sait plus sur les démarches entreprises la semaine dernière pour finaliser l’horaire et l’itinéraire de la Dimanche des Rameaux. Le Fraternité de la Cène était prêt à donner un détour par la rue Aguilas pour se séparer de La Hiniesta après que cette dernière a décidé de retourner dans la zone de la Luzerne. Cette option comprenait la confrérie des Terceros emprunterait la rue Doña María Coronel sur le chemin du retour.La rue Doña María Coronel, pour laquelle la confrérie de San Julián a dû prolonger sa route à travers Santa Ángela de la Cruz et Dueñas.une possibilité que La Hiniesta a exclue. Cette décision a conduit à la Conseil des confréries d’établir les mêmes itinéraires qu’en 2022 pour les deux confréries, qui sera ratifié au Cabildo de Toma de Horas le 19 mars.

Comme le rapportait ce journal lundi dernier, le Conseil n’a pas refusé catégoriquement le retour de la Hiniesta par la Luzerne, comme ses frères l’avaient approuvé et bien qu’il ait compliqué le déroulement de la journée en supposant que la Cena suivrait cette confrérie de la Cathédrale à la Plaza del Cristo de Burgos, une situation que la réorganisation de la Semaine Sainte veut éviter.



D’après ce que ce journal a pu apprendre, lors de la réunion que l’institution qui préside la Francisco Vélez La confrérie a confirmé son intention de revenir par la Cuesta del Rosario, Jesús de las Tres Caídas, Odreros, Boteros, Sales y Ferré et la Plaza del Cristo de Burgos. Ce changement a été communiqué à La Cena le lendemain, mercredi 7 mars. Face à cette situation, l’entreprise Terceros s’est déclarée disposée, une fois arrivée à la Luzerne, à faire un détour par les rues Águilas, Cabeza del Rey Don Pedro et Boteros, puis à continuer par Sales et Ferrer jusqu’à la Plaza del Cristo de Burgos. De là, il continuerait par Doña María Coronel jusqu’à Gerona, d’où il chercherait son siège canonique dans la Calle Sol.

Le rond-point de Santa Ángela de la Cruz

Pour que cette alternative soit réalisable, La Hiniesta devrait faire un autre détour et, au lieu de se rendre directement à Doña María Coronel, en quittant la Plaza del Cristo de Burgos, elle devrait tourner à gauche et prendre les rues Santa Ángela de la Cruz et Dueñas. De là, il reprendrait son itinéraire habituel.

Cette approche a été rejetée par La Hiniesta, comme cela a été communiqué à La Cena le 10 mars, qui, face à ce refus, a renoncé à revenir par Doña María Coronel pour reprendre l’itinéraire de retour des dernières années, tout comme la corporation San Julián qui, en sortant de Francos, emprunterait l’ancienne Plaza del Pan, Lineros, Puente y Pellón et la Plaza de la Encarnación pour se rendre à Imagen.

Cette confrérie a publié samedi dernier un communiqué dans lequel elle qualifie la décision du Conseil d' »incompréhensible » et met en garde contre les dommages causés aux relations institutionnelles. La Cena ne souhaite pas faire de déclaration pour normaliser ces relations.

By Nermond

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *