dim. Avr 21st, 2024

Tommaso Boralevi montre une petite boîte en plastique blanc qui ressemble à un routeur ou à une batterie portable du type de celles utilisées pour recharger les téléphones portables. Il s’agit en fait d’un dispositif sophistiqué qui utilise des micro-ondes magnétiques pour créer une barrière contre les virus dans un rayon de quelques mètres. Installé dans une école, un hôpital ou un bus, il peut apporter une contribution importante à la lutte contre les contagions et les épidémies. Il s’agit d’un produit récemment développé qui est prêt à être mis sur le marché. Un exemple, petit mais efficace, de ce qui peut résulter de la collaboration entre différentes entreprises qui n’auraient normalement aucune raison de se rencontrer. Dans ce cas, il s’agit d’une société de défense, Roman Elettronica, et d’une société immobilière, Australian Lendlease. C’est Federated Innovation @Mind qui les a réunis, une réalité qui, dans les espaces qui ont accueilli l’Expo de Milan, s’efforce d’aider les entreprises établies, les jeunes pousses et les différentes disciplines à collaborer sur des projets novateurs.

« Nous avons réuni des entreprises qui ne se parlaient pas, même des entreprises rivales, en introduisant le principe de la mission : vous travaillez ensemble sur un projet d’innovation spécifique, en brisant les barrières, puis continuez à rivaliser sur le reste », explique Boralevi, qui est président de Federated Innovation. Lancée en 2021, cette expérience d’innovation ouverte promue par Lendlease (promoteur de l’espace Expo) avec la contribution de Cariplo Factory (hub d’innovation de la Fondazione Cariplo) a pu impliquer quarante entreprises italiennes et internationales réparties en onze domaines thématiques, avec un modèle de collaboration entre privé et public-privé qui n’est pas encore très répandu en Italie. Suivant le modèle « collaborer pour être compétitif », les entreprises travaillent ensemble en partageant des personnes et des compétences pour atteindre des résultats d’intérêt commun. Il s’agit d’une plateforme ouverte à la collaboration de toutes les entreprises, universités et organisations impliquées, et dotée d’une structure juridique pour protéger la propriété intellectuelle. Cela fonctionne. Hier, avec Boralevi, des représentants d’entreprises telles qu’AstraZeneca, Tim, Enel X, Bracco, Synlab et Schneider Electric se sont rendus à Rome pour présenter au gouvernement ce qui a été réalisé au cours de cette première année et demie. Il existe déjà une centaine d’initiatives dans les macro-domaines « Future of Health » et « City of Health ». Bientôt, un nouveau domaine thématique sera consacré à la technologie au service de la mode et du design.

La collaboration avec le réseau Mind Milano Innovation District, comme Arexpo, Fondazione Human Technopole, Fondazione Triulza, Irccs Ospedale Galeazzi- Sant’Ambrogio, Politecnico di Milano, Università Statale di Milano, est bien sûr centrale. Nous sommes à Rome pour raconter notre histoire au système italien », a expliqué M. Boralevi, « nous voulons lancer une discussion, car nous sommes convaincus que l’expérience de ce bac à sable d’un million de mètres carrés à Milan, mis à la disposition de toute la communauté italienne et européenne, peut être étendue à toute l’Italie et même à l’Europe ». L’idée est que cette nouvelle façon de « faire équipe » puisse se répandre, afin de donner à l’Italie la possibilité de mieux exploiter économiquement et industriellement le grand potentiel d’innovation qu’elle est historiquement capable de générer. Une opportunité qui est aussi clairement liée aux fonds d’innovation mis à disposition par l’Europe dans le cadre des projets du Plan national de relance et de résilience. Le gouvernement y croit également : « Je crois qu’Area Mind est exactement cela : le lieu de la contamination et surtout de la collaboration, un pôle tout entier consacré à l’innovation avec l’ambition de devenir un exemple vertueux pour l’Europe », a déclaré Federico Freni, sous-secrétaire d’État à l’économie, pour le gouvernement.

By Nermond

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *