mar. Juin 18th, 2024

Chaque semaine, un nouveau sort dans l’affaire de l’attribution des finales de la Coupe d’Italie A2…

Ce qui est ressorti de la première partie du dîner entre mon amie Luisa et moi-même n’était pas suffisant, mais en rentrant à la maison après cette rencontre et en faisant défiler les pages du site de LBF, en particulier le Nouvelles de la Coupe d’Italie A2 vous pouvez voir – une reproduction de la page est au bas de ce post – qu’il n’y a aucune trace du désordre : Épices-revues-Battipaglia.

Il est rapporté que le Conseil de la LBF a assigné Battipaglia à l’unanimité comme si rien ne s’était passé entre le 10 janvier, assignation à Spezia (voilà tout) et le 1er février, le Conseil enlevant à Spezia et donnant à Battipaglia.

Une effronterie qui laisse pantois, mais qui ne peut s’expliquer que par la prosopopée de ceux qui se sentent invincibles, imbattables, impunissables. Et aucun respect pour une société associée qui est ignorée même en présence d’une lettre de mission antérieure, comme si elle avait commis une faute telle qu’il fallait l’annuler.

Ce n’est pas ainsi que l’on couvre la honte d’une mauvaise chose et d’une mauvaise gestion. D’ailleurs, il n’est pas vrai que le conseil a décidé à l’unanimité – techniquement oui bien sûr – car on sait que le changement d’affectation a eu lieu le « demande explicite du Fip » – il s’agissait donc d’une unanimité induite et forcée – comme l’indique le procès-verbal du Conseil de la FHL du 1er février 2023. Et ce malgré le fait que le président de la Ligue féminine de basket se déclare « conscient de la résolution de la dernière réunion du conseil d’administration qui a attribué ledit événement à Cestistica Spezzina.« .

En ne mettant pas les délibérations précédentes sur le site, vous vous reniez, vous faites comme si rien ne se passait, vous annulez même votre propre travail. Quelle est cette façon de faire ? Tout cela pour ne pas faire savoir à tout le monde ce que tout le monde sait et qui est que la LBF est un vassal sans droit de parole de la Fip ?

En résumé : si l’on veut faire du désordre et le recouvrir ensuite, il faut bien le faire. C’est donc l’affaire des débutants, il fut un temps où l’on aurait dit de la rubagalline. Seulement, il était une fois, les paysans s’ils attrapaient le voleur dans le poulailler…..

By Nermond

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *