ven. Fév 23rd, 2024

La décision de la Confrérie de La Hiniesta de revenir pour le Luzerne le Dimanche des Rameaux a des conséquences sur la journée : le Dîner devra suivre la confrérie de San Julián depuis le moment où elle quitte la cathédrale jusqu’à ce qu’elle atteigne l’édifice de l’église. Plaza del Cristo de Burgoslorsque les deux cortèges empruntent des rues différentes pour rejoindre leur siège canonique. Une situation qui a suscité quelques réticences au sein de la confrérie des Terceros, qui craint qu’elle n’entrave le déroulement de la journée.

Mercredi dernier, les frères et sœurs de La Hiniesta ont approuvé le trajet de retour proposé par le conseil de direction en assemblée générale. Le retour à San Julián comprend une modification d’un tronçon important, celui qui va de la Plaza de Jesús de la Pasión (anciennement connue sous le nom de Plaza del Pan) à Doña María Coronel.



Jusqu’en 2022, cette confrérie, en arrivant à la Cuesta del Rosario, prenait la place susmentionnée pour continuer par Puente y Pellón jusqu’à atteindre la Encarnación, où elle tournait à droite pour prendre Imagen et ensuite Doña María Coronel.

L’itinéraire de retour de La Hiniesta

Pour le prochain dimanche des Rameaux, elle remontera la Cuesta del Rosario jusqu’à Jesús de la Tres Caídas, puis passera par Odreros, Boteros, Sales y Ferré et Plaza del Cristo de Burgos jusqu’à revenir à Doña María Coronel.. Elle passera donc une fois de plus par la Luzerne, une enclave par laquelle la confrérie n’est plus passée depuis les années 1990, lorsqu’elle a été obligée de modifier le parcours pour éviter le fameux  » train  » formé par trois confréries de l’époque qui revenaient par les mêmes rues : La Cena, La Hiniesta et San Roque.

Lire aussi:  Un document attestant de l'existence de la Vera-Cruz de La Algaba en 1569 a été découvert.

Une fois que La Hiniesta a été obligée de passer de la cinquième à la troisième place du jour (avec une plainte exprimée par l’hemandad) et d’avancer son départ de deux heures (à 13h00), la confrérie n’a pas de cortège devant elle à son retour, et le conseil de direction a donc jugé opportun de reprendre cet itinéraire.

Cependant, comme l’ont prévenu certains responsables de la Confrérie de la Cène, un autre « train » pourrait naître au retour du Dimanche des Rameaux, car la Confrérie du Tiers Ordre aura devant elle la Confrérie de San Julián, l’une des plus grandes processions du Dimanche des Rameaux, depuis son départ de la Cathédrale jusqu’à la Plaza del Cristo de Burgos (selon l’itinéraire de 2022).

La peur d’un « stoppeur ».

Le conseil d’administration de La Cena a également expliqué l’impossibilité de prendre un autre itinéraire. La seule alternative était Mateos Gago, ce qui était impossible, car les chars de la confrérie ne pouvaient pas passer par la rue suivante, Fabiola. La quatrième confrérie des Rameaux prévient que tout retard pourrait provoquer un « blocage » dans le déroulement de la journée, car il empêcherait les processions qui arrivent derrière de partir, comme dans le cas de La Paz, qui tournerait à droite en sortant de l’église métropolitaine.

Le soutien des frères et sœurs de La Hiniesta au nouvel itinéraire de retour s’est exprimé lors d’une assemblée très suivie, au cours de laquelle ils ont exprimé leur mécontentement face au nouvel ordre du dimanche des Rameaux, dans lequel la corporation se sent désavantagée. Lors de cette assemblée, le conseil d’administration a expliqué les différentes propositions qu’il avait faites pour améliorer la journée. Une seule a été finaliste, mais ce n’est pas celle qui a été retenue par le Conseil.

Lire aussi:  La photo émouvante annonçant le chemin de croix des confréries de Séville

By Nermond

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *