lun. Mar 4th, 2024

La consommation d’électricité a baissé en janvier, avec les premiers signes progressifs de reprise pour le secteur industriel. Selon les données de Terna, la société qui gère le réseau national de transmission, l’Italie a consommé un total de 26,2 milliards de kWh d’électricité, un chiffre en baisse de 4,6% par rapport à janvier 2022. Dans le détail, le mois de janvier de cette année comptait un jour ouvrable de plus (21 jours au lieu de 20 en 2022) et une température mensuelle moyenne supérieure de 1,5 degré Celsius à celle de janvier 2022. Le chiffre de la demande d’électricité, corrigé des variations saisonnières pour tenir compte des effets opposés du calendrier et de la température, est en baisse de 4,3 %.

Au niveau territorial, la variation tendancielle en janvier a été négative partout : -4,2% dans le Nord, -5,1% dans le Centre et -5,2% dans le Sud et les îles. En termes conjoncturels, la valeur de la demande d’électricité, désaisonnalisée et corrigée des effets de calendrier et de température, est restée essentiellement inchangée par rapport à décembre 2022 (+0,1%). 81,9% de la demande d’électricité de l’Italie a été satisfaite par la production nationale, et le reste (18,1%) par le solde des échanges d’énergie avec l’étranger. La production nationale nette s’est élevée à 21,6 milliards de kWh, soit une baisse de 13,7 % par rapport à janvier 2022. Les énergies renouvelables ont couvert un total de 28,2% de la demande d’électricité avec les variations suivantes : photovoltaïque -13,9%, éolien -10,5%, hydraulique -10,9% et géothermique -4,4%. En ce qui concerne le solde import-export, la variation a été de +86,1% sous l’effet combiné d’une augmentation des importations (+59,5%) et d’une diminution des exportations (-45,3%). Selon les conclusions de Terna illustrées dans le rapport mensuel, en considérant toutes les sources renouvelables, en janvier 2023 l’augmentation de la capacité en Italie est égale à 297 MW, soit une augmentation (+170%) par rapport à la même période en 2022.

Lire aussi:  Vinci : Le meilleur investissement de l'année ! Achetez maintenant pour des gains exceptionnels et des prévisions optimistes.

L’indice Imcei élaboré par Terna, qui examine la consommation industrielle des entreprises dites  » à forte intensité énergétique « , a enregistré une diminution de 8,5% par rapport à janvier 2022, mais une croissance de 3,5% par rapport à décembre 2022 (données désaisonnalisées et corrigées de l’effet calendaire) : il s’agit de la première augmentation enregistrée après deux mois consécutifs de baisse. En particulier, par rapport au même mois de l’année dernière, la consommation des secteurs de l’alimentation, de la chimie, des équipements de transport, de la céramique et du verre a augmenté ; des valeurs négatives, en revanche, pour les secteurs de la sidérurgie, de la construction mécanique, du papier, des métaux non ferreux et du ciment, de la chaux et du plâtre.

By Nermond

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *