ven. Juin 14th, 2024

L’une des premières Les premières les plus attendues de cette année. Le site Fanfare de la Croix-Rouge a joué pour la première fois ce samedi la marche Lever du soleilcomposé par José Luis González et dédié aux trois femmes douloureuses de la Madrugada de Séville qui défilent dans les rues de la ville au soleil du matin du Vendredi saint : la Virgen de las Angustias, l’Esperanza de Triana et la Macarena.. Elle a été entendue pour la première fois dans une salle de concert. concert donné par l’ensemble au Église du Saint-Ange.

Salle comble au temple de la rue Rioja. Il y avait une grande attente pour ce concert, présenté par le journaliste Francisco Bono. Une demi-heure avant le début de la cérémonie (à 21h00), il n’y avait pas de places disponibles dans cette église, malgré sa grande taille.



Ce n’est pas étonnant. La Croix-Rouge l’avait annoncé depuis plusieurs semaines. En plus de son excellente qualité d’acteur, il y avait aussi la première de Dawnla nouvelle marche de José Luis González, dont le groupe avait déjà avancé quelques fragments sur les réseaux sociaux.

Le concert a commencé avec des compositions de leur dernier album, Alma. C’est vers la fin de la représentation qu’est venu le moment de la première. Le présentateur a détaillé le trois parties distinctes en lesquelles il est divisé Aube: la première, avec des souvenirs de la fameuse Saeta par Antonio Machado, dédié à la Notre Dame des Douleursde la Hermandad de los Gitanos (dont la mélodie rappelle une zambra flamenca). La seconde, d’un ton plus joyeux, en l’honneur de la Esperanza de Trianaet le troisième et dernier, d’un style solennel, pour le Esperanza Macarena. Le thème principal prend comme référence une saeta chantée par Israel Fernández à l’adresse Seigneur de la Santé.

Le public a répondu par une salve d’applaudissements à cette première, qui deviendra certainement l’un des chants les plus populaires de la prochaine période de carême. Les dons obtenus à l’issue de ce concert seront reversés aux œuvres sociales du groupe de dévots de la Cristo de los Desamparadosla figure crucifiée de Montañés qui est vénérée dans cette église depuis des siècles.

By Nermond

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *