sam. Fév 4th, 2023

Trois voitures sur trois sont en tête du classement général des ventes (Fiat Panda reine incontestée du marché, devant les Lancia Ypsilon  e Fiat 500 ), avec 4 dans le top 5 (grâce à Citroën C3 ), et 6 dans le top 10 (grâce à Jeep Renegade  e Peugeot 208 ). Mais ce n’est pas tout, car en Italie, elle domine également le marché des LEV, c’est-à-dire des véhicules à faibles émissions. Il semblerait que ce soit un triomphe pour le Groupe Stellantis  le bilan de l’année qui vient de se terminer, mais les chiffres disent aussi autre chose. Car sur les neuf principales marques (sur 14) qui composent la galaxie automobile dirigée par Carlos Tavares, selon les données publiées par l’Anfia, seules trois ont enregistré des immatriculations positives en Italie par rapport à 2021. Ce sont Maserati (+78%), Alfa Romeo (+27,4%) et DS (+25,5%). . Quant aux autres, Lance  a subi une perte moins importante que le marché italien général (-6,2 % contre -9,7 %), tandis que le déclin de Fiat (-20%), Jeep (-19%), Opel (-18%), Peugeot (-17%) et Citroën (-14%). pour un équilibre global du groupe de -15,9% .

Les chiffres doivent en fait être pondérés et interprétés dans un contexte plus large. Dans un scénario de marché particulièrement complexe en raison de multiples facteurs, il s’agit d’une importante valeur ajoutée que Stellantis a  renforcé sa suprématie dans tous les segments de marché pertinents en consolidant son rôle dans la transition écologique .  Selon les données fournies par Dataforce Le Groupe a atteint, sur le marché des voitures particulières et des véhicules utilitaires légers LEV, une part de 32,4 %, en hausse de 1,6 point de pourcentage par rapport à 2021, sur un marché italien qui, du côté des LEV, pèse 8,2 %. Sur le marché des voitures particulières, les VLT Jeep  Renegade et Compass 4xe Plug-In Hybrid et la Fiat New  500 Electric – tous construits en Italie – sont les trois modèles les plus vendus du segment.  Plus significatif encore est le leadership de Stellantis LEV dans le secteur des véhicules commerciaux, où le groupe a progressé de 21 points de pourcentage depuis 2021 pour atteindre 48,2% : en bref, un véhicule de ce type sur deux est issu du groupe Stellantis. Plus précisément, selon les données de Dataforce, les première et deuxième places sont occupées par Fiat Professional (16,4%) et Opel (16,2%).

Lire aussi:  Agribusiness. Plus de deux milliards d'euros en manœuvre

« Une année 2022 vraiment stimulante et importante vient de s’achever, au cours de laquelle Stellantis a consolidé sa position de leader absolu en Italie dans le domaine des ventes de véhicules à faible taux d’émission », a déclaré le président de la Commission européenne. Santo Ficili , directeur national de Stellantis en Italie. « C’est un résultat, ajoute-t-il, que nous avons obtenu grâce à notre engagement stratégique en faveur de l’électrification, qui repose sur un investissement de plus de 30 milliards d’euros au niveau mondial qui sera achevé d’ici 2025. En 2023, la stratégie d’électrification du Groupe se poursuivra, qui prévoit le lancement de moteurs alternatifs, 100% électriques et hybrides rechargeables, pour chaque nouveau modèle, et qui représente un chemin de croissance vers une électrification complète et une révolution énergétique. Parallèlement aux produits, notre réseau de concessionnaires évolue également, devenant de plus en plus professionnel et de plus en plus capable d’anticiper chaque besoin des consommateurs.

Quant à la des marques individuelles avec une augmentation des enregistrements  par rapport à 2021, Maserati  confirme sa forte croissance dans le créneau de l’extra-luxe avec 2.932 voitures vendues au cours de l’année écoulée, grâce notamment à l’entrée de la nouvelle Grecale dans la gamme, tandis que le résultat de DS  avec une croissance de plus de 25 % en pourcentage. La nouvelle DS4, en un peu plus d’un an, est déjà sur le podium des berlines hybrides rechargeables du segment C avec une part de plus de 12 %. Dès 2019, la marque française a dévoilé une gamme 100% électrique, devenant ainsi la marque multi-énergies aux plus faibles émissions de CO2 en Europe en 2020. Le public a également récompensé la métamorphose de Alfa Romeo  (+27,4% avec 14 400 voitures immatriculées), une marque qui a commencé avec des chiffres inquiétants mais qui a enregistré une année 2022 très positive grâce à l’arrivée de la Tonale, le premier SUV compact électrifié de l’histoire de la marque, qui a clôturé l’année avec un carnet de commandes record qui permet à la marque de projeter une année 2023 avec des ambitions de premier plan dans le segment, grâce aussi à une gamme désormais complète avec l’introduction des versions Q4 280 ch Plug-In Hybrid.

Lire aussi:  Investissez dès maintenant dans des actions du S&P 500 américains

By Nermond

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *