lun. Jan 30th, 2023

Selon les données publiées par le Ministère de l’infrastructure et des transports jusqu’à décembre 2022 le marché automobile italien  a totalisé 104 915 immatriculations (+21%), contre 86 718 unités en décembre 2021. Pour l’ensemble de l’année 2022, le volume total s’est établi à 1 316 702 unités, contre 1 458 032 unités enregistrées de janvier à décembre 2021, soit une baisse de 9,7 %. . Selon Paolo Scudieri Président de la Commission européenne ANFIA, 
« en 2022, le contexte dans lequel se trouvait la chaîne d’approvisionnement automobile, déjà marqué par la crise des semi-conducteurs, des matières premières et de la logistique, s’est encore aggravé en raison des répercussions du conflit en Ukraine, qui a déclenché une grave crise énergétique et de nouveaux goulets d’étranglement dans les chaînes d’approvisionnement européennes et mondiales. Mais c’est aussi l’année où, enfin, nous avons pu compter sur un Fonds automobile spécifique avec une programmation pluriannuelle, jusqu’en 2030, des ressources allouées, tant pour les mesures de soutien à la demande, pour la diffusion des technologies à zéro et très faibles émissions, que pour les outils d’accompagnement de la reconversion productive de la chaîne d’approvisionnement ».

Les nouvelles incitations.  « Dans la continuité de la programmation du Fonds automobile mis en place en 2022, à partir d’aujourd’hui, les incitations 2023 pour l’achat de nouvelles voitures à émissions nulles et faibles sont disponibles – 575 millions d’euros répartis sur les tranches 0-20, 21-60 et 61-135 g/km de CO2, réservables à partir du 10 janvier – ce qui, nous l’espérons, stimulera la demande de voitures vertes dès les premiers mois de l’année », poursuit Scudieri. « Un facteur essentiel pour la diffusion de la mobilité électrique chez les particuliers est toutefois la mise en œuvre rapide de la mesure d’incitation à l’achat de wall-box et de bornes de recharge électrique domestiques, introduite en août dernier et prolongée jusqu’en 2023 et 2024, avec une allocation annuelle spécifique, par le Decreto Milleproroghe, mais pas encore opérationnelle. Nous espérons également que les 250-260 millions d’euros que nous avons estimés comme étant le « surplus » des incitations de 2022 seront réaffectés, pour 2023, en faveur des tranches d’incitation de 0-20 et 61-135 g/km de CO2″.

Lire aussi:  Recherche. Quatre générations comparées sur le lieu de travail

En analysant en détail le immatriculations par carburant Les voitures à essence ont diminué de 16,3% (part : 27,8%) et les voitures diesel de 20,1% (part : 19,6%). Les voitures à carburant alternatif représentaient 52,6% sur l’ensemble de l’année 2022, en baisse de 0,7%. Au cours de l’année écoulée, les voitures électrifiées ont représenté une part de 42,9 % et ont connu une croissance de 0,8 %. Parmi ceux-ci, les hybrides non rechargeables ont connu une hausse de 6,8 % au cours des douze mois, avec une part de marché de 34 %. Les immatriculations de voitures particulières rechargeables pour la période janvier-décembre 2022, sont toutes deux en baisse, les hybrides rechargeables purs (BEV) diminuant de 26,9 % et les hybrides rechargeables (PHEV) de 8,1 %. Enfin, les voitures à gaz en 2022 sont en hausse de 10,5 % pour le GPL, et en baisse de 65,9 % pour le GNC.

En ce qui concerne le marché par segments,  en 2022, les berlines à hayon et les voitures super-utilitaires avaient une part de marché de 35,6 % (-17,7 % par rapport à 2021), les voitures moyennes de 10 % (-18,1 %), les SUV de 51,6 % (-0,7 %) et les monospaces et multiporteurs de 1,8 % (-24,9 %).

Le groupe Stellantis sur le podium.  Au cours de l’année écoulée, les hybrides Fiat Panda, Lancia Ypsilon et Fiat 500 ont occupé respectivement la première, la deuxième et la quatrième position dans le segment des immatriculations de véhicules hybrides légers/complets. Parmi les PHEV, la Jeep Compass est le modèle le plus vendu en 2022, suivie de la Jeep Renegade. Parmi les voitures électriques, la Fiat 500 est à nouveau le modèle le plus vendu depuis le début de l’année. Le groupe Stellantis occupe également le podium du top 10 pour 2022 : la première place revient à la Fiat Panda (103 835 unités), la deuxième à la Lancia Ypsilon (40 949) et la troisième à la Fiat 500 (35 995).

Lire aussi:  Cardano : Investir maintenant pour devenir riche !

Pour finir, le marché de l’occasion  ont totalisé 402 769 transferts de propriété avant mini-transferts aux concessionnaires en décembre 2022, soit 46,5 % de plus qu’en décembre 2021. Pour l’ensemble de l’année 2022, on compte 4 645 339 transferts de propriété, soit une hausse de 34,5 % par rapport à 2021.

By Nermond

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *