dim. Fév 5th, 2023

La première surprise de la confrérie de 2023 a lieu dans la paroisse de Santa María la Blanca, qui consacrera une année à la Vierge de l’Enfant Jésus. Vierge du Pópulo pour célébrer le 425e anniversaire de la réalisation d’une image qui jouit toujours d’une grande dévotion parmi les habitants de ce quartier historique de la ville.

La Confrérie du Lavabo, du Christ du Mandat et de la Mère de Dieu du Pópulo a été fondée en 1598 dans l’église de San Esteban, puis déplacée dans l’église de San Esteban. Santa María la Blanca en 1610Le temple où elle est restée jusqu’à aujourd’hui. Pendant un an seulement, en raison de la réduction des confréries en 1623, la confrérie a été unie à la Quinta Angustia ; elle s’est séparée en 1624. Elle a finalement fusionné avec la confrérie sacramentelle de Santa María la Blanca en 1664 à l’instigation de Justino de Neve.



La société a effectué sa procession pénitentielle avec trois pasos (chars)Un mystère représentant le lavement des pieds, mais dont rien n’a été conservé ; le Santo Cristo del Mandato qui se tenait sur une falaise sculptée ; et la Madre de Dios del Populo qui sortait sous un dais de velours bleu soutenu par dix tiges. La dernière procession pénitentielle documentée date de 1662.

La fraternité a vécu deux tentatives de réorganisation dans les années 1970 et au milieu des années 1990 du siècle dernier, bien que ni l’un ni l’autre ne se soit concrétisé. Depuis quelques années, la Virgen del Pópulo et le Cristo del Mandato sont portés au maître-autel le vendredi des Douleurs pour une méditation sur les Douleurs de la Vierge et sont exposés à la vénération des fidèles. Cela montre que la dévotion à ces images, bien que plus intime, est toujours latente dans l’ancien quartier juif.

Lire aussi:  Le groupe sévillan Vera Fauna et la présence du Nazaréen pour annoncer leur deuxième album.

By Nermond

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *