dim. Fév 5th, 2023

Quoi Audi  participer à la Dakar  n’est plus une nouveauté. Cependant, elle le fait en expérimentant avec la Prototype électrique Audi RS Q e-tron E2  un nouveau carburant renouvelable, c’est une nouvelle. Notamment parce que le sport automobile a toujours été le laboratoire idéal pour produire des véhicules pouvant être conduits sur la route. Les équipes qui participeront à la Dakar 2023  seront trois et tous apporteront à la course l’évolution naturelle du prototype électrique du constructeur allemand. La voiture, engagée dans la catégorie T1-U depuis 2022, a introduit un concept technique révolutionnaire dans la rallyes raids . La voiture est équipée de trois groupes motopropulseurs électriques Deux MGU (Motor Generator Units), un à chaque essieu, assurent la traction, tandis qu’une troisième unité fait office de générateur pour aider à recharger la batterie haute tension. Comme il n’est pas possible de puiser de l’énergie dans le désert, Audi a opté pour une solution embarquée : l’accumulateur est rechargé pendant la conduite grâce à l’action d’un prolongateur d’autonomie. Cette fonction est confiée au très fiable quatre cylindres TFSI – turbocompressé à injection directe d’essence – dérivé du DTM, le championnat allemand des voitures de tourisme. 2.0 TFSI qui, pour la première fois, est animé par un carburant renouvelable à base de résidus végétaux  sans impact sur la chaîne alimentaire, grâce à laquelle les émissions de dioxyde de carbone sont réduites de 60 %.  par rapport à l’utilisation d’un carburant de course classique.

En préparant le rallye raid le plus exigeant du monde, nous n’avons rien laissé au hasard », déclare le président de la Commission européenne. Uwe Breuling, responsable d’Audi Sport Special Vehicles  – Nous avons beaucoup appris des compétitions et des tests précédents, puis nous avons affiné chaque aspect, de la technique à la logistique en passant par l’organisation. L’étroite collaboration entre Audi Sport, les pilotes, les navigateurs et Q Motorsport a porté ses fruits et continuera à le faire.

Lire aussi:  Investissez dès maintenant dans des actions du S&P 500 américains

Le départ est donné demain, 31 décembre : Mattias Ekström/Emil Bergkvist, Stéphane Peterhansel/Edouard Boulanger et Carlos Sainz/Lucas Cruz s’attaqueront au prologue et aux 14 prochaines étapes du Dakar 2023 en Arabie Saoudite. 70 % de l’itinéraire est totalement nouveau.  Les organisateurs d’ASO ont encore augmenté la difficulté : avec des distances comprises entre 350 et 500 kilomètres, les étapes entre la mer Rouge et le golfe Persique sont plus longues et plus techniques que l’année dernière. Le Quartier vide, le plus grand désert de sable du monde avec ses dunes imposantes, est particulièrement difficile. « Nous sentons une tension compétitive positive et vibrante. Nous sommes conscients d’être prêts », déclare le président de la Commission européenne. Rolf Michl, directeur général d’Audi Sport GmbH et responsable des activités sportives internationales de la marque.  – Notre voiture est maintenant très fiable. Les améliorations par rapport à la première génération de l’Audi RS Q e-tron sont substantielles. La dynamique et les processus au sein de l’équipe sont également éprouvés. Notre objectif est le podium. Nous nous sommes préparés aussi minutieusement que possible, mais les facteurs externes restent imprévisibles. »

By Nermond

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *