mar. Juin 18th, 2024

Amundi, le plus grand gestionnaire d’actifs d’Europe, a été rejoint par 26 investisseurs pour demander à la multinationale Shell d’améliorer ses objectifs environnementaux. Cette décision a été prise lors de la réunion annuelle du conseil d’administration de Shell et c’est la première fois qu’un fonds d’investissement demande à la société de revoir ses objectifs environnementaux. e plus important mouvement d’actionnaires sur la politique climatique du groupe pétrolier et gazier. 

Conformément à l’Accord de Paris pour limiter le réchauffement climatique  Shell a été invitée à élaborer des plans de décarbonisation compatibles avec l’objectif de limiter le réchauffement de la planète à 1,5 degré Celsius par rapport à l’ère préindustrielle. Pour atteindre ces objectifs, les émissions mondiales doivent être réduites de près de moitié d’ici à 2030.

Comment en est-on arrivé là ?  Le groupe des 27 investisseurs qui détiennent environ 5 % du capital de Shell a présenté conjointement cette résolution indépendante, la plus importante à ce jour, qui exhorte l’entreprise énergétique à se fixer des objectifs plus stricts en matière de lutte contre le changement climatique.

Il convient de rappeler qu’ensemble, les investisseurs gèrent plus de 3 800 milliards d’euros et détiennent environ 5 % de Shell. Ils ont donc la force de faire pression et d’orienter les choix du PDG de Shell, Wael Sawan, qui tente au contraire d’augmenter les bénéfices de l’entreprise, en partie en ralentissant les investissements dans les énergies renouvelables et en augmentant la production de combustibles fossiles.

Parmi les 27 fonds d’actionnaires figurent le fonds de pension britannique London CIV et les gestionnaires d’actifs internationaux Rathbones, Candriam et Edmond de Rothschild, le fonds de pension suédois AP4 et la Fondation Ethos, qui représente les investisseurs suisses.

La résolution est principalement soutenue par l’actionnaire activiste Follow This, un groupe de pression qui souhaite stimuler la décarbonisation de l’industrie pétrolière. s ouble lors d’un vote à l’assemblée générale annuelle de Shell avant la fin de l’année. 

By Nermond

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *